Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.03.2011 16h54
Le Mozambique fait face à une crise alimentaire

Le gouvernement mozambicain a admis que le pays n'échpappera pas à la crise alimentaire en raison de sa forte dépendance sur les produits alimentaires importés.

L'Organisation de l'ONU pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a noté récemment que les prix des produits alimentaires ont enregistré une hausse pour la sixième fois consécutive en décembre dernier, atteignant un record par rapport à l'augmentation des prix en 2008.

Face à un tel scénario, le gouvernement mozambicain craint une reprise des mouvements sociaux en septembre dernier suite à la hausse des prix des produits alimentaires.

Le Mozambique importe 460.000 tonnes de blé, 350.000 tonnes de riz par an, il ne produit que 23.000 tonnes de blé et de 250.000 tonnes de riz.

L'augmentation des prix du pain et du riz avaient provoqué l'année dernière de violents protestations au Mozambique, durant lesquelles 18 personnes ont trouvé la mort et plusieurs centaines d'autres ont été blessées.

Pour calmer la populaiton, le gouvernement avait décidé de maintenir les prix des produits de première nécessité jusqu'à à la fin du premier trimestre de 2011.

Le Premier ministre mozambicain Aires Ali a déclaré que le gouvernement devrait examiner fin mars s'il devrait continuer à subventionner les prix des produits de première nécessite à la lumière du développement de la situation.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao appelle au maintien de la stabilité et à la réalisation de la réforme au Tibet
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence