Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 28.01.2011 09h10
Tunisie: Démission du ministre des AE au sein du gouvernement d'union nationale

Le ministre tunisien des Affaires étrangères au sein du gouvernement d'union nationale Kamel Morjane a annoncé jeudi soir sa démission de ses fonctions.

Dans une déclaration rapportée par la télévision tunisienne, Morjane a affirmé qu'en considération de l'intérêt de la Tunisie et pour soutenir l'action du gouvernement d'union nationale dans la conduite du pays à bon port, et afin que la révolution populaire, vécue par le pays, puisse apporter ses fruits et réaliser les aspirations du peuple tunisien à la liberté, à la fierté et à la dignité, "j'ai décidé de démissionner de mes fonctions en tant que ministre des Affaires étrangères".

Tout en espérant plein succès à tous ceux qui auront l'honneur de faire partie de ce gouvernement, en cette période transitoire, pour servir la Tunisie, Morjane a ajouté "quelle que soit ma position, je ne ménagerai aucun effort pour contribuer à l'édification de l'avenir de la Tunisie, dans le cadre de la sécurité, de la liberté et de la stabilité."

Cette démission, rappelle-t-on, intervient au moment où des manifestants exigent depuis plusieurs jours le départ des anciens ministres du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, qui a fui son pays le 14 janvier.

La semaine dernière, Kamel Morjane avait annoncé qu'il quittait le rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), comme les autres ministres appartenant au parti de Ben Ali, mais cette décision n'a pas apaiser les manifestants dans la rue.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Wu Bangguo appelle à l'application efficace de la loi
Wu Bangguo : la Chine restera fidèle au socialisme, conformément à la loi
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce
La Chine a signé des listes d'achat pour près de 100 milliards de dollars ces deux derniers mois
La cohue des transports de la Fête du Printemps fait-elle partie de la culture chinoise ?
La « révolution de jasmin » est due à la rancune de la population et à la lutte pour le pouvoir