Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.01.2011 08h53
L'ex-président sud-africain Mandela hospitalisé

Le Sud-Africain le plus célèbre, l'ex-président Nelson Mandela, âgé de 92 ans, a été admis mercredi à l'hôpital de Milpark à Johannesburg pour des tests médicaux.

Bien que ces tests aient été qualifiés de routiniers par la Fondation Nelson Mandela, cette nouvelle faisait la une de toutes les chaînes de télévision du pays et de plusieurs stations de radio.

Talk Radio 702 à Johannesburg soulignait que l' hospitalisation de M. Mandela n'avait rien d'extraordinaire et était conforme au calendrier d'examens de santé normal pour un homme de son âge.

Des filets ont été dressés pour dissimuler ce qui se passe derrière l'entrée de l'hôpital, rapporte-elle. Un certain nombre de voitures noires de VIP étaient garées à l'extérieur.

Plusieurs personnalités en vue de la famille Mandela, dont Mandla et Zindzi Mandela, ont été vus auparavant à cet hôpital privé.

Toutefois, la femme de M. Mandela, Graca Machel, a été vue quittant le bâtiment dans une voiture de luxe peu avant 18h00. Ses petits-enfants et arrière-petits enfants ont aussi quitté les lieux.

Les journalistes se sont vus demander de quitter les lieux peu après 17h00 et ont été escortés à l'extérieur.

Mardi, l'archevêque sud-africain Desmond Tutu a déclaré à l' agence South African Press Association (SAPA) que Mandela était « fragile ». « Je l'ai vu la semaine dernière », a dit M. Tutu au Cap.

« Il allait bien, je veux dire pour un homme de 92 ans. Et il est fragile ».

Plus tôt en janvier, une fausse information annonçant le décès de l'homme d'État a circulé sur le réseau social Twitter.

Ce message a été condamné comme mal intentionné et grossier par le Congrès national africain, parti au pouvoir dans ce pays.

D'après le journal local Rapport, bien que ces rumeurs aient été fausses, il a été confirmé de sources fiables que l'état de santé de M. Mandela s'était dégradé.

M. Mandela a été élu démocratiquement à la présidence de l'Afrique du Sud en 1994. Il avait auparavant passé 27 années en prison pour ses actions contre l'ancien régime de l'apartheid.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo : la Chine restera fidèle au socialisme, conformément à la loi
Funérailles de l'ancien dirigeant militaire chinois Liu Huaqing
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce
La Chine a signé des listes d'achat pour près de 100 milliards de dollars ces deux derniers mois
La cohue des transports de la Fête du Printemps fait-elle partie de la culture chinoise ?
La « révolution de jasmin » est due à la rancune de la population et à la lutte pour le pouvoir
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »