Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.01.2011 08h11
Algérie: deux morts et environ 400 blessés dans les émeutes depuis jeudi (officiel)

Deux personnes ont été tuées et environ 400 blessées, dont 320 membres des forces de sécurité, depuis jeudi, dans les affrontements entre les forces de sécurité et les jeunes manifestant contre la cherté de la vie dans plusieurs villes de l'Algérie, a indiqué samedi le ministre algérien de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia.

"Le premier mort a été déploré à Aïn Lahdjel, dans la wilaya de M'sila. Il s'agit d'un jeune qui a été tué par balle, au moment où il tentait de faire intrusion dans un commissariat de police", a précisé M. Ould Kablia dans une déclaration lue à la chaîne III de la Radio nationale.

"Le deuxième mort a été enregistré dans la ville de Bousmaïl, dans la wilaya de Tipasa. Il est mort à l'hôpital des suites de blessures", a-t-il ajouté, précisant que "les conditions de cette mort restent à élucider".

Il a estimé que les actes de violence constatés à travers des villes et localités du pays sont des "agissements criminels".

"Ce sont des agissements criminels" à travers lesquels les jeunes se sont attaqués à des édifices publics et ont pillé des commerces, a-t-il affirmé.

Pour M. Ould Kablia, ces actes obéissent à des "instincts revanchards" car, a-t-il expliqué, les auteurs (des jeunes) "n'ont rien à voir avec les problèmes économiques".

Il a indiqué que des interpellations ont été procédés et les tribunaux seront saisis à cet effet, soulignant que ces actes ne sauraient être impunis.

Le Rassemblement national démocratique (RND), l'un des trois partis politiques de la coalition au pouvoir, a exprimé samedi ses "profonds regrets" et son "indignation" suite aux événements et aux dégâts subis pas plusieurs infrastructures publiques et privées.

Le porte-parole du RND, Miloud Chorfi, a dénoncé, dans une déclaration, que les "provocations de certains lobbies de la spéculation" qui, a-t-il dit, "sont derrière cette situation et ne ratent jamais une occasion pour pêcher dans les eaux troubles", rapporte l'agence de presse algérienne APS.

Ces lobbies, a-t-il ajouté, profitent de la situation "en manipulant les jeunes et en jouant du pouvoir d'achat des citoyens pour préserver leurs intérêts ayant pâti des nouvelles mesures gouvernementales visant à organiser le marché et à préserver et protéger l'économie nationale".

La Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'homme (CNCPPDH) a qualifié, dans un communiqué publié samedi, de "contraires aux droits de l'homme" les actes de violence enregistrés lors du mouvement de protestation dans plusieurs villes du pays.

Les émeutes ont de nouveau éclaté samedi matin dans la ville de Bouira (au sud-est d'Alger) où de violents affrontements opposent des centaines de manifestants aux brigades antiémeutes à la Place des martyrs, ont rapporté les médias algériens.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a réalisé son objectif quinquennal en matière d'économie d'énergie
Obama discute avec le ministre chinois des AE de la prochaine visite du président chinois
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?