Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.01.2011 11h01
Le Rwanda intensifie sa candidature pour la direction de la Communauté d'Afrique de l'Est

Les responsables rwandais intensifient leur campagne pour le poste de secrétaire général de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE), faisant valoir que leur pays est désormais prêt, techniquement et politiquement, pour présenter un candidat à ces fonctions, indiquait jeudi un communiqué du gouvernement.

La nomination du secrétaire général de la CAE devrait être encore discutée davantage lors du prochain sommet des chefs d'État des cinq pays membres de cette organisation, qui aura lieu cette année à Arusha en Tanzanie, indique le communiqué de presse publié dans la capitale rwandaise.

« Selon les principes qui gouvernent cette communauté, comprenant la confiance mutuelle, la volonté politique, l'égalité de pays souverains et la répartition équitable des bénéfices, aucun pays partenaire ne devrait être laissé au second plan », a déclaré dans ce communiqué de presse la ministre rwandaise de la Communauté d'Afrique de l'Est Monique Mukarulizaque.

« Conformément au principe de rotation, ce devrait maintenant être le tour soit du Rwanda soit du Burundi de présenter un candidat, ce qui clarifie les spéculations actuelles sur les pays qui devraient présenter un candidat pour le poste de secrétaire général de la CAE », a commenté Mme Mukaruliza.

Plus tôt ce mois-ci, un certain nombre de reportages de médias ougandais et kenyans ont estimé que le Rwanda et le Burundi n'étaient pas « prêts » ou « mûrs » pour présenter un candidat viable au poste de secrétaire général de la Communauté d'Afrique de l'Est.

De son côté, Mme Mukaruliza a rappelé que le public devait avoir confiance dans la sagesse des participants au sommet (des chefs d'État) sur cette question.

« Dans le cas où le sommet déciderait qu'il revient au Rwanda de présenter un candidat, nous sommes prêts à proposer une personne adéquate qui servira les intérêts de la communauté sans discrimination », a-t-elle dit.

La CAE se compose actuellement de cinq pays membres, nommément le Kenya, le Burundi, la Tanzanie, l'Ouganda et le Rwanda.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Obama discute avec le ministre chinois des AE de la prochaine visite du président chinois
La Chine reçoit une invitation de l'Iran à visiter ses usines nucléaires
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing