Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 05.01.2011 13h19
Un officier supérieur rwandais condamné à 35 ans de prison pour désertion

Un haut responsable de l'armée rwandaise, suspecté d'être l'un des principaux instigateurs de la récente attaque à la grenade dans la capitale du pays, a été condamné cette semaine à 35 années de prison pour désertion par un tribunal militaire à Kigali, a rapporté mardi à Xinhua une source judiciaire dans cette ville.

Selon le parquet militaire de ce pays d'Afrique centrale, le lieutenant-général Faustin Kayumba Nyamwasa, 50 ans, exerçant les fonctions de chef d'état-major de l'armée depuis 1998, a été reconnu coupable de désertion, d'insubordination et d'absences non-autorisées apparues récemment avant sa nomination comme envoyé spécial du Rwanda en Inde en 2000.

Cette sentence pour le premier crime de cet ordre jamais jugé est aussi la première condamnation prononcée dans l'histoire du Rwanda contre un officier supérieur de l'armée.

Les principaux accusés de ce procès comprennent l'ex-chef d'état-major de l'armée rwandaise Nyamwasa, qui a actuellement demandé l'asile en Afrique du Sud, l'ex-chef du renseignement Patrick Karegeya, l'ex-procureur général Gerald Gahima et son frère Theogene Rudasigwa, ex-secrétaire général du bureau de la présidence à Kigali.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le froid intense se poursuit au sud de Chine
L'Année d'amitié sino-pakistanaise lancée à Islamabad
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse