Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.12.2010 08h36
Madagascar : le parti politique de Ravalomanana accepte de participer à la Transition

Le parti politique de l'ancien président malgache, Marc Ravalomanana, dénommé TIM, a accepté de participer à la Transition qui serait inclusive et consensuelle, a déclaré le porte-parole de l'Espace de concertation des partis et associations politiques (Escopol), Aimé Charles Randriamorasata, mardi soir à Antananarivo.

Cette décision a été prise à l' issue de la rencontre entre le parti TIM représenté par son nouveau secrétaire général, Mamy Rakotoarivelo et l' Escopol, un positionnement centriste, dirigé par Alain Andriamiseza. Cette rencontre avait pour objectif de "dialoguer et de concrétiser la volonté des deux parties à trouver une issue à la crise".

Selon Mamy Rakotoarivelo du TIM, cette rencontre était pour "démontrer l'ouverture de la mouvance Ravalomanana aux autres forces politiques et aux dialogues afin de trouver une issue à la crise actuelle qui dure depuis deux ans. Ce n' était qu' un préambule car un comité restreint va être créé afin d' étudier les modalités techniques du schéma de la collaboration".

De l' autre côté, Aimé Charles Randriamorasata a déclaré que la mouvance Ravalomanana est vraiment nécessaire dans la résolution de la crise, "nous avons aussi remarqué leur ouverture aux autres forces politiques et suggestions, afin de trouver une issue à cette crise". "Ce parti ne pose pas de conditions préalables et n' exige pas de contrepartie irréaliste à une participation à une transition consensuelle et inclusive, mais a seulement demandé à ne pas y faire de la simple figuration", a-t-il poursuivit.

Madagascar est en crise depuis décembre 2008 suite à une opposition entre l' ancien président Marc Ravalomanana et l' ancien maire de la capitale, Andry Rajoelina. Ce dernier a saisi le pouvoir suite à un coup d'Etat en 2009. Les autres anciens présidents dont Zafy Albert et Didier Ratsiraka se sont ralliés à Ravalomanana pour former une autre mouvance et contrer les décisions de Rajoelina.

Andry Rajoelina vient de promulguer la nouvelle constitution malgache le 11 décembre. Après cette promulgation, la grande île entre dans la quatrième république et devrait organiser les élections législatives, municipales et présidentielles.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un vice-Premier ministre chinois souligne le rôle des finances dans le contrôle macro-économique
Chine : les bénéfices des grandes entreprises industrielles en hausse de 49,4% pour les onze premiers mois
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher