Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 28.12.2010 10h18
Report des élections législatives malgaches : la balle est dans le camp des parlementaires

La possibilité du report de la date des élections législatives prévue le 16 mars 2011 qui a été prise au Conseil du Gouvernement du 19 décembre dernier, dépend des parlementaires, a indiqué le Premier ministre de la transition malgache, Camille Vital à Antananarivo, en fin de la semaine dernière.

Le Congrès de la Transition (CT) et le Conseil Supérieur de Transition (CST) décidera et statuera ensemble le report ou non de cette date car elle a été prise à l'issu d'un Accord politique entre 102 chefs de partis et associations politiques, dont le Président de la Haute autorité de Transition (HAT), Andry Rajoelina, le vendredi 13 août de cette année, au Centre international de conférence (CCI) d'Ivato, dans la capitale. De plus, la nouvelle Constitution élue à l'issue du référendum du 17 novembre dernier stipule l'interdiction d'organiser des élections durant la saison des pluies, a rajouté Camille Vital.

Notons que Madagascar est entrée en crise depuis décembre 2008 suite à une opposition entre l'ancien maire de la capitale, Andry Rajoelina et l'ancien président malgache Marc Ravalomanana qui a donné l'ordre de fermeture de la radio Viva appartenant au maire. Cette décision a suscité le mécontentement des partisans de Rajoelina qui ont brûlé et détruits toutes les entreprises et propriétés de Ravalomanana.

En mars 2009, les partisans de Rajoelina, aidés par des militaires contre le régime Ravalomanana ont pris le pouvoir par la force et Rajoelina a décidé de rester au pouvoir.

De son côté, les autres anciens présidents malgaches dont Zafy Albert et Didier Ratsiraka se sont alliés à Ravalomanana pour former une mouvance unique et contrer Rajoelina. La communauté internationale ont organisé des rencontres entre les quatre personnalités mais Rajoelina, après avoir signé les accords issus des rencontres, n'a pas suivi les teneurs des Accords.

Il a fait organisé lui-même des rencontres entre la HAT et des partis politiques malgaches pendant lesquelles, ils ont fait ressortir un accord le 13 août 2010, qui est une solution à la crise, selon la HAT avec un calendrier électoral préétabli.

L'article 5 de cet accord stipule que "les partis et associations politiques acceptent, pour la mise en place des Institutions de la IVème République, la tenue d'élections libres, transparentes et démocratiques, et selon les impératifs calendaires dont la conférence nationale du 30 août au 30 septembre 2010, le référendum constitutionnel du 17 novembre 2010, les élections législatives, le 16 mars 2011 ainsi que les élections présidentielles (premier tour) le 4 mai 2011". Parmi ces dates passées, seule la date de la conférence nationale n'a pas été respectée et qui a été reportée du 13 au 18 septembre de cette année.

En ce qui concerne la date des communales et municipales, aucune date n'a encore été donnée au report suite à la résolution commune prise par le CT et le CST. Pourtant, selon les observateurs, l'élection présidentielle se fera sûrement avant le mois de juin car le président de la Haute autorité de Transition (HAT), Andry Rajoelina a déjà évoqué que la prochaine fête nationale malgache du 26 juin sera célébrée et présidée par le premier président de la IVème République.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher