Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.12.2010 08h23
Madagascar : Un camion plein de bois de rose intercepté par la gendarmerie

Un camion contenant 56 rondins de bois de rose a été intercepté par la gendarmerie la fin de semaine dernière à Vangaindrano, une ville 780 km au sud-est d'Antananarivo, a rapporté mardi la presse locale.

Une fois alertée que deux poids lourds pleins de rondins de bois font route sur Vangaindrano, la gendarmerie a mobilisé ses éléments armés pour arrêter les trafiquants, mais ces derniers ont changé de route et disparus dans la nature.

Pourtant, suite d'une investigation, la gendarmerie a pu interpeller quelques suspects et a intercepté l'un des camions mais le second camion reste en toujours en cavale.

Le bois de rose est un bois précieux très recherché dans le monde, surtout dans les marchés asiatiques. Selon l'Environmental Investigation Agency (EIA) et Global Witness, la majorité de ce bois est destinée aux marchés asiatiques du mobilier de luxe, tandis que de petites quantités sont exportées vers l'Europe et les États-Unis pour la fabrication d'instruments de musique.

Un décret promulgué début 2010 par le ministère malgache des Forêts a interdit l'exportation de tous les bois précieux comme l'ébène, le palissandre et le bois de roses.

En juillet 2010, l'UNESCO a pressé la Haute Autorité de la Transition (HAT) malgache de "prendre toutes les mesures d'urgence nécessaires afin de faire appliquer le décret et de mettre un terme à toutes coupes illégales".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Pour la RPDC, réagir à la manoeuvre militaire sud-coréenne "ne vaut pas la peine"
Le PM chinois Wen appelle au renforcement de la coopération sino-pakistanaise pour façonner l'avenir
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher