Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.12.2010 08h21
La nouvelle brasserie de Madagascar mise en demeure (Médias)

La nouvelle brasserie de Madagascar (NBM), qui a lancé officiellement sa bière "Skol" le 20 novembre dernier, a reçu une lettre de mise en demeure de la part du ministère de la Communication interdisant la publicité de cette marque, ont rapporté mardi les médias malgaches.

"La NBM est mise en demeure de se conformer aux dispositions réglementaires de l'ordonnance N60-098 du 21 septembre 1960 et le décret 2005-425 interdisant la publicité des boissons alcoolisées du 4è groupe ; d'exécuter l'ordonnance sur requête du 24 mars dernier et d'arrêter toutes publicités sous toutes les formes de la marque Skol jusqu'à nouvel ordre", stipule la lettre de mise en demeure contre "Skol".

Il faut noter que le 24 mars 2010, l'Etat malgache a interdit toute publicité sous toutes les formes de la marque ou de l'appellation "Skol" sur tout le territoire de Madagascar pour une durée d'un an.

Le ministre de la Communication du gouvernement de la transition, Felix Malazarivo a indiqué que "la publicité de la marque Skol refait surface à Madagascar après le lancement officielle de cette marque en novembre dernier, alors que l'interdiction de son publicité dans le pays n'est pas encore levée".

Le ministre a fait savoir que la NBM est en situation irrégulière par rapport au respect des réglementations en vigueur, qui interdit la publicité des boissons alcoolisées du 4ème groupe à Madagascar.

Un haut fonctionnaire du gouvernement malgache sous couvert d'anonymat, a révélé à Xinhua que l'existence de cette nouvelle brasserie qui produit 25 000 bouteilles de 50 cl de bière par jour, gène la société d'Etat malgache, Star, qui a monopolisé le marché de la bière dans le pays depuis les années 60.

Cette nouvelle brasserie, qui se trouve à Ambatolampy, 70 km au sud d'Antananarivo, a créé 120 nouveaux emplois, dont la moitié sont des techniciens locaux. 350 autres employés, dont 300 ont été recrutés à Ambatolampy et ses environs, travaillent en permanence dans cette société pendant deux ans de construction, selon le président du Conseils d'Administration de la NBM, Richard Wooding.

NBM a été opérationnelle depuis le 19 novembre dernier et propose le 10% de ses capitaux aux investisseurs malgaches, à la demande du président de la Haute Autorité de la Transition (HAT), Andry Rajoelina, a fait savoir Richard Wooding.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Pour la RPDC, réagir à la manoeuvre militaire sud-coréenne "ne vaut pas la peine"
Le PM chinois Wen appelle au renforcement de la coopération sino-pakistanaise pour façonner l'avenir
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher