Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 20.12.2010 08h59
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo exige le départ des Casques bleus et de la force française Licorne

Le président ivoirien Laurent Gbagbo, investi par le conseil constitutionnel après l'élection présidentielle du 28 novembre, a demandé samedi le départ de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) et de la force française Licorne, selon une déclaration de son gouvernement lue dans l'après-midi sur les antennes de la télévision nationale.

"Le président de la République de Côte d'Ivoire vient de demander le départ immédiat du territoire ivoirien de l'Onuci et des forces françaises qui la soutiennent", a indiqué la porte- parole du gouvernement Jacqueline Oble.

Selon elle, "le gouvernement ivoirien considère que l'ONUCI a largement failli à sa mission en posant des actes qui ne sont pas conformes à son mandat d'impartialité."

"L'ONUCI a armé et soutenu les Forces nouvelles (FN, ex rébellion favorable à son rival Alassane Ouattara) au lieu d'observer sa neutralité", a indiqué en substance Mme Oble.

L'ONUCI comptant quelque 10.000 Casques bleus et la force Licorne comprenant quelque 4.000 hommes sont présentes en Côte d'Ivoire depuis 2003, après l'éclatement de la crise militaro politique de septembre 2002 entre une rébellion armée et les forces gouvernementales.

Les deux forces avaient pour mission de s'interposer entre les deux belligérants et de contribuer au maintien de la paix dans le pays.

Dans un communiqué lu jeudi à la télévision, l'armée nationale avait elle aussi accusé l'ONUCI de prendre faits et cause pour le camp de Alessane Ouattara, vainqueur de la présidentielle pour la Commission électorale indépendante (CEI), qui est retranché à l'hôtel du Golf à Abidjan depuis le second tour de l'élection présidentielle.

Le scrutin qui avait opposé Laurent Gbagbo à Alassane Ouattara s'est soldé par une crise post-électorale dans laquelle MM. Gbagbo et Ouattara se sont tous deux fait investir président de la République et ont constitué chacun un gouvernement.

La France a déployé la Force Licorne en Côte d'Ivoire en septembre 2002, indépendamment de l'opération de l'ONU, dans le cadre des accords de défense signés avec la Côte d'Ivoire en 1961.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo