Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.12.2010 14h37
Festival des Arts Nègres : le crâne de Toumaï, ancêtre de l'humanité, exposé à Dakar

Le crâne fossible de primate " Toumaï", vieux de sept millions d'années et considéré comme l'une des premières espèces de la lignée humaine, et le squelette de Lucy, 3,2 millions d'années, ont été la grande attraction d'une exposition organisée à Dakar à l'occasion du troisième festival des Arts nègres à Dakar.

Lucy a été découvert au Tchad en Ethiopie en 1974 et Toumaï au Tchad en 2001.

L'exposition, consacrée aux arts africains, a été inaugurée dimanche par le président sénégalais Abdoulaye Wade et est abritée par le Musée d'Art africain de l'Institut fondamentale d'Afrique noire (IFAN).

Au cours de sa visite, un exemplaire d'un bloc de pierre mégalithe a été présenté au président sénégalais, ainsi que des masques Mbunda des chasseurs de Zambie et d'Angola, des instruments de musique anciens, des poupée Ibji du Nigéria et des sièges d'anciens rois d'Afrique comme celui d'Ashanti du Ghana.

A la fin de le la visite, M. Wade et sa délégation ont écouté quelques notes du "Soso bala" joués par ses conservateurs.

Soso Bala est un balafon qu constitue le plus important héritage culturel et objet de fierté des Dyéli (griots) de Nyagasola de Siguiri (Guinée).

Ouvert vendredi à Dakar, le Festival des Arts Nègres, le plus grand rassemblement culturel des Noirs de l'Afrique et du monde, comporte aussi des expositions d'arts africains contemporains, des spectacles de danse, de musique et de théâtre. Plus de 80 pays y participent et il doit prendre fin le 31 décembre.

[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : l'APN va continuer ses discussions sur un amendement au Code pénal
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible