Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 14.12.2010 14h31
L'Afrique devient une destination populaire pour les touristes chinois

Les mystères de l'ancienne civilisation égyptienne et les savanes de l'Afrique de l'ouest attirent beaucoup de personnes aimant les aventures dans la nature. Avec la reprise des voyages à l'étranger des Chinois, notamment à l'approche du Nouvel An et de la fête du printemps chinoise, les réceptionnistes des agences de tourisme accueillent 50% de plus de clients demandant ou réservant des circuits touristiques au Moyen-Orient et en Afrique. Le Continent africain est devenu une destination très populaire parmi les Chinois qui souhaitent voyager à l'étranger.

Selon un responsable de tuniu.com, de nombreux groupes touristiques ont reçu plus de la moitié des inscriptions avant le mois de janvier de l'année prochaine. D'après certains experts, de décembre à février prochain le climat en Afrique devrait être agréable et la température moyenne devrait demeurer entre 10 et 20 degrés, soit la saison la plus agréable pour apprécier pleinement la saveur locale. D'ailleurs, le taux de réussite des visas est élevé et le processus dure de 7 à 10 jours, les touristes n'ont presque aucune raison de s'inquiéter. De plus, pendant la fête du printemps les prix des circuits touristiques seront plus élevés, et de ce fait, de nombreux touristes choisissent de faire un voyage avant les hausses de prix lors de la fête.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)