Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 13.12.2010 09h09
L'ONU mobilisée pour sortir la Côte d'Ivoire de l'impasse politique

Le représentant spécial de l'ONU pour la Côte d'Ivoire, Choi Youngjin, s'est entretenu samedi à Abidjan, avec l'Archevêque d'Abidjan, le cardinal de l'Eglise catholique, Jean- Pierre Kutwa, pour discuter de la situation post-électorale, a annoncé samedi le service de l'Information de l'ONU.

"Je suis venu chercher la vision auprès du guide spirituel qu'est le Cardinal dans ces moments difficiles", a indiqué M. Choi à la fin de la rencontre à la Cathédrale Saint-Paul d'Abidjan. "Avec le Représentant spécial, nous avons essayé de voir tout ce qui peut être fait pour que cette Nation soit sauvée et pour nous, nous demandons que Dieu nous aide à trouver ce qu'il faut", a déclaré Mgr Kutwa, cité dans un communiqué de presse publié par l'ONU.

Depuis la fin du second tour du scrutin présidentiel, le Chef l''Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a multiplié les contacts avec les acteurs ivoiriens et le corps diplomatique pour trouver une solution pacifique à l'impasse politique actuelle.

M. Choi a discuté jeudi à Abidjan, de la situation post électorale avec le Président élu Alassane Ouattara. A la sortie de la rencontre, M. Choi a précisé aux journalistes qu'il allait multiplier ses rencontres avec eux, en raison des développements du processus électoral, a indiqué l'ONUCI.

A la question de savoir s'il allait rencontrer le Président sortant Laurent Gbagbo, le Représentant spécial s'est dit prêt, à tout moment, à lui rendre visite.

C'est la première rencontre de M. Choi avec M. Ouattara depuis la certification du second tour de l'élection présidentielle par l'ONUCI, le donnant vainqueur du scrutin.

A l'issue du second tour des élections présidentielles, qui a eu lieu le 28 novembre, opposant le président sortant Laurent Gbagbo et l'ancien Premier ministre Ouattara, le Conseil constitutionnel de Côte d'Ivoire a déclaré M. Gbagbo vainqueur de l'élection présidentielle par 51,45% des voix, après annulation du vote de neuf départements favorables à son rival Alassane Ouattara, arrivé en tête du scrutin selon les résultats de la Commission électorale indépendante (CEI) confirmés par l'ONUCU.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a reconnu jeudi la victoire d'Alassane Ouattara au second tour de l'élection présidentielle de Côte d'Ivoire.

Les deux personnalités proclamées président de la République se sont fait investir et ont constitué leurs gouvernements, imposant au pays une situation de bicéphalisme.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine lance son 8e satellite pour son réseau de navigation international
La Chine s'engage à garantir la transparence des informations lors des urgences environnementales
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye