Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 13.12.2010 09h07
Crise ivoirienne : la société civile préconise un compromis politique

Des organisations de la société civile ivoirienne préconisent un compromis politique en vue de résoudre la crise post électorale qui secoue le pays depuis plusieurs jours.

Le responsable de l'organisation pour la démocratie et la justice en Côte d'Ivoire Julien Gauze qui se prononçait sur le sujet au cours d'un point de presse a estimé que "la solution est beaucoup plus politique que juridique".

"Dans la recherche de ce compromis, la Commission électorale indépendante (CEI) pourrait être autorisée à réorganiser les élections dans les zones à querelles", a évoqué M. Gauze.

"Cela permettrait de décrisper la situation actuelle qui n'arrange pas l'image de la Côte d'Ivoire", a-t-il justifié.

La Convention de la société civile ivoirienne (CSCI) a elle aussi proposé que les bureaux de votes où des irrégularités ont été relevées soient recensés et que les votes y soient repris sous la supervision des institutions compétentes et des observateurs qualifiés.

Le président de la CSCI Patrick Ngouan a ainsi appelé au "sens de la responsabilité" des deux candidats au second tour de la présidentielle afin qu'ils acceptent cette solution politique.

"Cette solution a l'avantage d'être impartiale, transparente, démocratique et pacifique", a-t-il énoncé.

Pour sa part, la présidente de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) Victorine Wodié se préoccupe elle aussi de la situation des droits de l'homme dans cette période difficile que traverse le pays.

"Laissons les acteurs politiques discuter pour trouver un terrain d'entente", recommande Mme Wodié, exhortant la population à s'abstenir de tout acte de violence.

La Côte d'Ivoire se trouve plongée dans une nouvelle crise à l'issue du second tour de l'élection présidentielle qui a mis aux prises le président Laurent Gbagbo et l'ancien premier ministre Alassane Ouattara.

Les deux personnalités proclamées président de la République se sont fait investir et ont constitué leurs gouvernements, imposant au pays une situation de bicéphalisme.

Source: xinhua

Commentaire
je ne suis vraiment étonnée que mr Sarkozy suive les traces de son frere chirac, par ce qu...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : hausse des prix de l'essence et du diesel
Pour la RPDC, réagir à la manoeuvre militaire sud-coréenne "ne vaut pas la peine"
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher