Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.12.2010 17h05
Madagascar : une session extraordinaire du parlement pour adopter la loi d'amnistie

Le président du Conseil supérieur de la transition (CST, chambre basse du Parlement de transition), le général Dolin Rasolosoa, a appelé jeudi à la tenue d'une session extraordinaire du Parlement afin d'étudier les mesures d'apaisement et la loi d'amnistie.

"On a déjà fait savoir ce que nous estimons être les priorités afin qu'il y ait vraiment apaisement. Le dernier mot appartient au gouvernement", a expliqué le président du CST.

Le CST avait adopté mercredi une résolution sur les mesures d'apaisement.

Raharinaivo Andrianatoandro, président du Congrès de la transition, a affirmé jeudi qu'une proposition de loi d'amnistie est en train d'être finalisée au niveau de la commission de réconciliation nationale et amnistie de la chambre basse et devrait être adoptée lors de la session extraordinaire au mois de janvier ou février prochain.

"Cette future proposition de loi d'amnistie sera encore envoyée auprès du gouvernement avant son adoption finale", a-t-il dit.

Loi d'amnistie a été recommandée par les trois mouvances de Madagascar, dirigées par les trois anciens présidents malgaches dont Ravalomanana, Ratsiraka et Zafy Albert afin que Ravalomanana puisse entrer au pays le plus vite possible mais, vu le fonctionnement du nouveau Parlement, ce projet a été reporté deux fois de plus.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre