Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.12.2010 13h03
Le Maroc et la Bulgarie décident de renforcer leur coopération industrielle

Le Maroc et la Bulgarie ont signé lundi un accord visant le renforcement et le développement de leur coopération industrielle au niveaux institutionnel et en matière de recherche et d'innovation, rapporte l'agence de presse MAP.

Signé à Rabat par le ministre marocain de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, M. Ahmed Reda Chami et le vice-ministre bulgare de l'Economie, de l'Energie et du Tourisme, M. Evgeny Angelov, cet accord a pour objectif, notamment de promouvoir le partenariat d'entreprises.

La convention vise aussi à renforcer la coopération dans les domaines de la modernisation compétitive des PME, des infrastructures d'accueil industrielles, des centres techniques et technologiques, de l'innovation et du transfert de technologie et de la propriété industrielle et commerciale.

Conformément à cet accord, les deux parties "encourageront les initiatives de coopération industrielle, en favorisant le rapprochement des tissus productifs des deux pays autour de secteurs à fort potentiel de développement, notamment les secteurs des équipements mécaniques, électriques et électroniques, du textile, de la chimie-parachimie et des TIC".

Le Maroc et la Bulgarie s'engagent également à encourager l'élaboration de projets conjoints en matière d'innovation, de recherche industrielle et de transfert de technologie. En vertu de cette convention, les deux parties favoriseront l'échange de missions d'experts des deux pays en vue d'exploiter les opportunités de coopération industrielle.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations