Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.12.2010 09h55
Thabo Mbeki arrive en Côte d'Ivoire pour une médiation

Thabo Mbeki, l'ex-président de l'Afrique du Sud est arrivé hier en Côte d'Ivoire pour tenter une médiation dans la crise politique consécutive au second tour de l'élection présidentielle, à l'issue duquel les deux principaux rivaux se sont proclamés chef de l'Etat.

Laurent Gbagbo, le président sortant déclaré vainqueur par le Conseil constitutionnel, a prêté serment samedi pour un nouveau mandat, et la cérémonie a été retransmise en direct à la radiotélévision ivorienne.
D'autre part, Alassane Ouattara, désigné vainqueur par la Commission électorale indépendante et soutenu par les Nations unies, a remis de son côté un serment écrit.

"J'ai dit clairement au président Mbeki que je suis le président de la République de Côte d'Ivoire et que je le reçois ici à ce titre et que je lui demande de demander à M. Laurent Gbagbo de ne pas s'accrocher au pouvoir (...) Qu'il quitte le pouvoir comme il se doit quand on perd une élection", a déclaré M. Ouattara, résidant à l'hôtel du Golfe sous la protection des casques bleus.

Thabo Mbeki a fait état d'un entretien positif avec Ouattara. Il avait auparavant été reçu par Laurent Gbagbo au palais présidentiel d'Abidjan.
"Nous voulons entendre tous les points de vue sur le sujet avant de pouvoir faire la moindre recommandation.".

M. Mbeki avait d'autre part déjà entrepris auparavant d'autres efforts pour résoudre le conflit ivoirien. De sources sud-africaines, on a appris que la visite de l'ancien président sud-africain devrait durer moins de 24 heures.

Christine Lopez

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations