Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 03.12.2010 13h48
Présidentielle ivoirienne : Sarkozy préconise "un climat apaisé"

Le président français Nicolas Sarkozy a lancé un appel aux dirigeants et responsables ivoiriens jeudi soir pour que le processus électoral s'achève rapidement dans "un climat apaisé" et "ouvre à la Côte d'Ivoire une nouvelle ère de paix et de prospérité".

Selon un communiqué de l'Elysée, le président français estime que l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire s'est déroulée jusqu'à présent dans des conditions qui "font honneur à la démocratie ivoirienne".

Le communiqué indique que la Commission Électorale Indépendante (CEI) ivoirienne "s'est acquittée avec rigueur de sa mission" et que son président a proclamé les résultats provisoires du scrutin.

"Il appartient désormais au Conseil constitutionnel de proclamer les résultats définitifs dans le strict respect de la volonté clairement exprimée par le peuple ivoirien, et la certification des résultats par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en dépend", ajoute le communiqué.

Selon les résultats provisoires proclamés jeudi après-midi par le président de la Commission électorale ivoirienne Youssouf Bakayoko, Alassane Ouattara a reçu 54,1% des suffrages, contre 45, 9% pour le président sortant Laurent Gbagbo, au second tour de l'élection présidentielle.

Mais le président du Conseil constitutionnel, Paul Yao N'dré a indiqué sur les antennes de la télévision nationale que ces résultats annoncés par la CEI ne sont pas "valables", affirmant que la CEI devait proclamer les résultats provisoires mercredi à minuit au plus tard.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations