100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.11.2010 13h13
AQMI dément les redditions de ses combattants mauritaniens

Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a démenti lundi, dans un communiqué, les informations sur la reddition de ses combattants mauritaniens dans le nord du Mali.

"Toute les informations faisant état, initialement, de la reddition de 6 éléments de l'organisation, ensuite de 28 autres relèvent du pur mensonge", affirme le communiqué parvenu à l' Agence Nouakchott d'Information (ANI).

Dans son communiqué, AQMI lance un défi aux autorités mauritaniennes "de pouvoir dévoiler l'identité de ces combattants imaginaires en reddition".

Toutefois, l'organisation terroriste n'a pas évoqué le cas du jeune Mauritanien Ahmed Ould Weiss, combattant d'une katiba d'AQMI, qui s'est rendu, le 5 novembre, à la police de Timbédra (plus de 700 km à l'est de Nouakchott), non loin de la frontière malienne.

Le 17 novembre, Ahmed Ould Weiss, avait expliqué à la télévision nationale les raisons ayant présidé à sa reddition, notamment l'ouverture du dialogue avec les islamiste et la promesse d'une grâce présidentielle.

Le 23 novembre dernier, plus d'une vingtaine de combattants d' AQMI ont déserté les camps de cette organisation, selon des sources sécuritaires à Nouakchott.

Le 11 novembrer, des sources sécuritaires mauritaniennes avaient annoncé la reddition d'un groupe de cinq salafistes armés d'AQMI à des militaires mauritaniens opérant dans le nord du Mali.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine propose des concertations d'urgence entre les chefs des délégations des pourparlers à six
Le PM chinois fait des propositions pour renforcer la coopération pratique de l'OCS
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
La mort de Wang Bei reflète la situation réelle de la société chinoise
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?