100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.11.2010 08h50
L'ONU proroge d'un an l'embargo sur les armes en RDC

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a décidé lundi de renouveler pour un an le régime de sanctions contre les milices armées, régime destiné à protéger les institutions de la République démocratique du Congo (RDC).

Le régime comprend un embargo sur les armes, des mesures de contrôle du trafic aérien, des sanctions individuelles pour ceux qui le contourne et le mandat du Groupe d'experts chargé de surveiller ces mesures et d'émettre des recommandations pour améliorer son efficacité.

Les membres du Conseil ont voté à l'unanimité le renouvèlement jusqu'au 30 novembre 2011, des mesures qui englobent notamment des interdictions de voyager et un gel des avoirs de ceux qui violent l'embargo.

Le dernier rapport du Groupe d'expert, rendu public lundi, met en évidence les liens entre des réseaux criminels et des membres des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), dans l'exploitation illégale des ressources naturelles.

Parmi les méthodes utilisées, le rapport cite les taxations illégales, la protection du racket, et diverses formes de contrôle coercitif du commerce de ces ressources.

"Si la plupart des principaux sites miniers dans les Kivus sont aujourd'hui sous le contrôle des FARDC, les groupes armés congolais et étrangers continuent de contrôler les ressources naturelles dans les régions plus reculées", indiquent les membres du Groupe d'expert.

"Ils ont compté de plus en plus sur les intermédiaires et sur les attaques contre les populations civiles pour profiter du commerce des ressources minières", expliquent-ils.

"En dépit du fait que leurs agendas stratégiques diffèrent, ces groupes armés ont élargi leur coopération entre eux afin de maintenir leur capacité à attaquer les FARDC et à piller les populations locales", selon le rapport.

L'embargo sur les armes, qui date de 2003, vise les multiples milices armées dans l'est de la RDC, notamment dans les provinces du Nord-Kivu et Sud-Kivu et dans le district de l'Ituri, et " perpétuent un climat d'insécurité dans l'ensemble de la région".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine propose des concertations d'urgence entre les chefs des délégations des pourparlers à six
Le PM chinois fait des propositions pour renforcer la coopération pratique de l'OCS
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?
S'internationaliser peut parfois être une affaire délicate
Le sentiment de bonheur personnel est aussi de la responsabilité du gouvernement
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées