100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.11.2010 13h06
Coopération Chine-Afrique : fruits abondants en dix ans (SYNTHESE)

Sous l'impulsion du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), le panier de l'amitié et de la coopération Chine-Afrique sera plein des fruits abondants, a déclaré l'ambassadeur de Chine au Cameroun, M. Xue Jinwei, lors d'une cérémonie mardi soir à Yaoundé pour comméorer le 10ème anniversaire du FCSA, une initiative commune de la Chine et de l'Afrique pour un nouveau partenariat stratégique.

Se distinguant par trois mots-clés, tous avec la lettre initiale "C", confiance stratégique, coopération gagant-gagnant et concrétisation pragmatique, le FCSA est devenu une plate-forme importante pour le dialogue collectif et un mécanisme efficace d'une coopération pragmatique entre la Chine et les pays africains, a fait remarquer M. l'ambassadeur, en présence de nombreux membres du gouvernement camerounais et des personnalités de la société civile.

En plus, le FCSA a attiré les regards à travers le monde. La communauté internationale a commencé à prêter beaucoup d'attention à l'Afrique, a-t-il ajouté, "N'hésitons pas de dire : le FCSA est un drapeau qui joue un rôle important dans l'orientation et la promotion des relations sino-africaines".

Selon le bilan présenté par l'ambassadeur, en dix ans, les relations sino-africaines ont enregistré des progrès considérables, stables et dans tous les domaines. Leurs échanges de haut niveau se multiplier, leurs consultations diplomatiques et leur dialogue stratégique s'intensifier chaque jour davantage. Le Comité de Suivi chinois du FCSA a été mis en place pour assurer les actions de suivi.

"Les échanges commerciaux sino-africains ont augmenté de 10,6 milliards de dollars US en 2000 à 106,8 milliards en 2008, en 2009, la Chine était le premier partenaire commercial de l'Afrique. Quant à l'exportation des pays africains en Chine, elle a passé de 5,6 milliards de dollars US en 2000 à 43,3 milliards en 2009," a précisé M. l'ambassadeur.

"Les implantations d'entreprise chinoise en Afrique ont voisiné 2000 qui ont créé 300 mille emplois. Les investissements directs ont augmenté de 200,1 millions dollars US en 2000 à 1,44 milliards, ainsi, l'Afrique est devenue la quatrième destination de l'investissement chinois à l'étranger," a-t-il ajouté.

Quant aux aides chinoises à l'Afrique, essentiellement destinées aux secteurs liés au bien-être des peuples et où les pays africains ont des besoins urgents, ells ont donné les résultats réels et visibles, selon le diplomate chinois.

"La Chine a annulé à trois reprises les dettes des pays pauvres très endettés et des pays les moins avancés africains. En vue d'aider l'Afrique à réaliser au plus tôt les OMD, la Chine a construit aux pays africains, 150 écoles, 30 hôpitaux, 30 centres anti-paludisme et 20 centres-pilotes agricoles", a expliqué l'ambassadeur.

Le nombre de bourses gouvernementales a doublé en 2009 par rapport à 2006 pour atteindre 4.000. Plus de 30.000 Africains ont participé à de différents programmes de formation organisés par la Chine. Les échanges entre les jeunes, les femmes, les provinces et villes jumelées se sont multipliés, dit-il.

Pour Henri Eyebe Ayisi, ministre camerounais des Relations extérieures, le dynamisme des relations Cameroun-Chine, notamment ces dernières années, s'inscrit en droite ligne de l'évolution nouvelle imprimée par le Forum sur la Coopération Chine-Afrique.

Le Forum sur la coopération sino-africaine 10 ans après a fait ses preuves, en ce qu'il s'est illustré comme un chantier de la Chine et de l'Afrique qui se sont engagées à explorer les voies d' un partenariat gagnant-gagnant, a déclaré M. le ministre lors d'une interview à Xinhua.

"Nous avons eu l'occasion de constater que les principes qui régissent ce Forum sino-africain se rapprochent des valeurs auxquelles les Africains tiennent : le souci d'égalité, la recherche de l'équité, le respect de la parole donnée, le déblocage effectif des fonds promis, y compris le souci que nous avons de voir des projets réalisés dans des secteurs qui nous tiennent à coeur et touchant au bien-être et à l'amélioration du cadre de vie des populations", a-t-il poursuivi.

Citant les financelents de la Chine pour le projet de barrage hydroélectrique de Memve'ele, de barrage hydroélectrique de Mekin, et aussi le projet d'adduction d'eau de Douala, le ministre camerounais de l'Energie et de l'Eau, Michael Tomdio, a aussi exprimé à Xinhua sa conviction que la coopération entre les deux pays va aller de mieux en mieux.

Sont également présents à la cérémonie, les ministres camerounais de Justice, M. Amadou Ali, de la santé publique, M. André Mama Fouda, des députés de l'Assemblée nationale ainsi que des représentants du corps diplomatique et de la communauté chinoise dans ce pays de l'Afrique centrale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine restreint l'achat des logements pour les individus et les institutions étrangers
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI