100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.11.2010 16h40
La Cedeao crée une autorité régionale de contrôle de l'électricité

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a fait avancer le processus d'intégration régionale, avec la mise en place mardi d'une autorité régionale de contrôle de l'électricité à Accra.

L'organisme baptisé Autorité régionale de contrôle de l'électricité (ERERA), a été créé avec pour mission de suivre de près les évolutions dans le domaine et de surveiller l'uniformité technique des règlements appliqués dans la gestion de l'échange d'électricité entre les systèmes interconnectés.

L'initiative de créer une telle institution a été proposée en 2008 dans le but de maximiser l'efficacité technique des systèmes dans cette région.

S'exprimant lors de la cérémonie d'inauguration, le président de l'ERERA, El Hadj Ibrahim Thiam, a indiqué qu'il est nécessaire d'établir l'organisme régional de contrôle pour renforcer le développement des cadres internationaux permettant d'aider la région à attirer davantage d'investissements dans le secteur et réduire la pénurie d'électricité à laquelle plusieurs pays de la région font face.

"L'engagement des pays membres de la Cedeao à mettre en place des maillages destinés à réunir et à partager les ressources d'électricité a abouti à l'adoption de plusieurs dispositions destinées à créer un environnement légal et institutionnel approprié pour le développement du secteur électrique dans la région", a estimé M. Thiam.

Dans son discours, le ministre ghanéen de l'Energie, Joe Oteng-Adjei, a annoncé que des progrès remarquables ont été enregistrés grâce aux efforts déployés par le Programme d'Afrique de l'Ouest de mise en commun des installations de production pour connecter les réseaux électriques dans la région et au maillage de deux filières énergétiques.

"Les systèmes rassemblent les sous-systèmes de sept pays membres, à savoir le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigeria et le Niger, qui sont gérés par des compagnies électriques nationales séparées ainsi que par celle entre le Mali, la Guinée et le Sénégal et celle d'un Etat non membre (de la Cedeao), la Mauritanie", a indiqué M. Oteng-Agyei.

Le ministre a réaffirmé la promesse faite par le Ghana vis-à-vis du processus d'intégration régionale en matière d'électricité, ayant pour mission de réduire la pénurie d'électricité et d'améliorer les conditions de vie de la population dans la région.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine