100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.11.2010 11h23
Un responsable humanitaire de l'ONU visite Darfour et Khartoum au Soudan

Lors de sa visite de six jours au Soudan, la secrétaire adjointe de l'ONU chargée des Affaires humanitaires, Valerie Amos, a visité le Darfour et Khartoum, a annoncé un porte-parole de l'ONU à New York lundi.

"Amos a mis l'accent de sa visite aujourd'hui sur les questions des personnes déplacées et les retours ", a indiqué le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky, lors d'une conférence de presse quotidienne tenue à New York, selon un communiqué publié lundi.

Il a ajouté que dans un centre de transit situé à Nyala, elle avait eu des discussions avec les familles déplacées ayant choisi de rentrer dans leurs villages d'origine au Darfour ouest.

Il s'agit de la première visite au Soudan de Amos, qui est également le coordinateur des secours d'urgence de l'ONU, depuis qu'elle a été nommée à la tête du département d'aide de l'ONU en juillet.

Elle entame sa visite au Soudan alors que la violence et les graves inondations continuent à affecter les gens à travers le pays. Des inondations saisonnières ont affecté 80 000 personnes, a rapporté le bureau de l'ONU pour la coordination des Affaires humanitaires (OCHA).

Cependant, des conflits tribaux et des combats entre les forces gouvernementales et rebelles qui ont lieu avant la tenue d'un référendum sur l'auto-détermination du sud du Soudan, ont également abouti à des milliers de déplacés.

Le 9 janvier 2011, les habitants du sud décideront par le biais d'un scrutin, soit de faire sécession du Soudan, ou soit de rester une partie du pays.

Le même jour, les habitants d'Abyei, logés au centre du pays, choisiront dans le cadre d'un autre référendum entre le maintien de l'état administratif spécial du nord ou le fait d'être inféodés à l'Etat de Bahr el-Ghzal dans le sud.

Faisant office de parachèvement de l'accord de paix complet 2005 (CPA), le référendum vient mettre un terme à 20 ans de guerre entre le gouvernement basé au nord et l'armée de libération du peuple du Soudan (SPLA) dans le sud.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
Entretien entre les présidents chinois et portugais
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine