100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>MilitaireMise à jour 01.04.2010 16h39
La marine militaire chinoise ne constitue pas une menace pour les pays de l'ASEAN

Les experts militaires chinois ont déclaré à leurs homologues étrangers de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (plus connue sous le nom d'ASEAN) que la marine de l'Armée Populaire de Libération (APL) ne constituera jamais une menace pour la région.

La Chine ne construira jamais une marine militaire en mesure de lutter pour une hégémonie mondiale, a ainsi déclaré le Colonel Chen Zhou, chercheur à l'Académie des Sciences Militaires de l'APL, lors du dialogue sur la défense et la sécurité Chine-ASEAN qui s'est achevé mercredi le 31 mars à Beijing.

Le Colonel Chen répondait ainsi à Mariano S. Sontillanosa, Commodore à la retraite et Vice-président du Collège National de Défense des Philippines, qui demandait à des universitaires militaires chinois quelles garanties la Chine pouvait donner aux membres de l'ASEAN que sa puissance maritime grandissante ne serait pas utilisée de manière agressive.

« Les pays de l'ASEAN peuvent être assurés que le développement de la marine militaire chinoise ne sert qu'à maintenir les intérêts maritimes propres du pays ainsi que la paix et la stabilité dans la région », a dit le Colonel Chen.

Le Colonel Chen a cité une phrase du Président Mao Zedong, qui disait « Nous devons construire une marine forte », se souvenant que la plupart des invasions étrangères dont le peuple chinois a eu à souffrir sont venues de la mer.

« La Chine est le seul membre permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies à n'avoir toujours pas achevé la réunification complète de son territoire », a-t-il fait remarquer. « Nous faisons toujours face à de nombreux défis, comme des conflits maritimes avec d'autres pays, que l'armée de terre ne peut résoudre toute seule ».

La Chine accélère la construction et l'acquisition d'armements navals modernes, ce qui a éveillé des craintes au sujet de ses intentions politiques et militaires.

Afin d'assurer la sécurité des navires marchands qui passent au large du Golfe d'Aden et des côtes de Somalie, zones infestées de pirates, la Chine a déployé de nouveaux destroyers et de nouvelles frégates dans la région depuis la fin de 2008.

L'année dernière, l'APL a dévoilé ses sous-marins à propulsion nucléaire, jusque là secrets, et un nouveau modèle de navire d'assaut amphibie lors d'une parade navale qui a eu lieu le 23 avril pour célébrer le 60e anniversaire de la fondation de la marine militaire chinoise.

Le Colonel Chen, qui participe fréquemment à la rédaction du Livre Blanc chinois sur la défense nationale, publication bisanuelle, a insisté sur le point que bien que la marine de l'APL était en train d'améliorer ses capacités, en passant d'une marine de défense côtière à une marine de défense au large, la Chine ne construirait pas une marine de guerre à capacités de projection et d'engagement de forces au niveau mondial, comme l'est la marine militaire américaine.

Le dernier Livre Blanc chinois sur la défense publié en 2008 avait indiqué que la marine de l'APL serait disposée à collaborer avec ses homologues étrangères afin de traiter les menaces non conventionnelles sur la sécurité.

Ces dernières années, l'APL a conduit des exercices maritimes conjoints avec les flottes britannique, indienne et pakistanaise. Et elle a également conduit des entrainements et exercices militaires conjoints avec des pays membres de l'ASEAN comme Singapour ou la Thaïlande pour la lutte contre le terrorisme et autres menaces sur la sécurité.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing : lancement du Programme sino-africain d'échanges et d'études conjointes
Le constructeur chinois Geely rachète le Suédois Volvo
Les entreprises chinoises ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir être internationalisées
La visite du Président Sarkozy aux Etats-Unis est considérée comme une bonne occasion de rétablir son image
Faire preuve de bon sens en discutant des problèmes concernant la Chine
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?