100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>MilitaireMise à jour 22.01.2010 07h53
La Chine et l'Autriche s'engagent à faire progresser leurs relations militaires

Le ministre chinois de la Défense nationale Liang Guanglie a rencontré jeudi son homologue autrichien, Norbert Darabos, actuellement en visite en Chine, et le chef d'Etat-major général des forces armées autrichiennes, Edmund Entacher, et les deux parties se sont engagées à faire progresser leurs relations militaires bilatérales.

Liang Guanglie a déclaré que la Chine était prête à oeuvrer avec l'Autriche pour faire avancer de manière approfondie et saine les relations entre les deux pays.

Les contacts fréquents de haut niveau entre les forces armées des deux pays ont largement contribué au renforcement des relations, a-t-il affirmé.

La Chine est satisfaite de la coopération militaire amicale sino-autrichienne, et le pays fera des efforts avec l'Autriche pour promouvoir concrètrement la coopération militaire, a-t-il fait savoir.

Les deux invités autrichiens accompagnent le président autrichien Heinz Fischer lors de sa visite en Chine. Ils ont exprimé leur volonté de renforcer la coopération avec les forces armées chinoises et leurs condoléances après la mort de huit policiers chinois du maintien de la paix dans le séisme en Haïti.

Lors de son entretien avec Fischer mercredi, le président chinois Hu Jintao a indiqué que la Chine était prête à travailler avec l'Autriche pour faire progresser les relations bilatérales.

Fischer a commencé mardi sa visite d'Etat de quatre jours en Chine. La délégation se rendra également à Shanghai.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretien entre le président chinois Hu Jintao et son homologue autrichien Heinz Fischer
La Chine appelle à renforcer le dialogue sur le dossier nucléaire iranien
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »