100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>MilitaireMise à jour 19.11.2009 11h15
Le site Internet du Ministère de la défense de Chine piraté 2,3 millions de fois en un mois

Le site Internet du Ministère de la défense de Chine (www.mod.gov.cn/) a été attaqué plus de 2,3 millions de fois par des pirates informatiques lors du premier mois de son lancement, a annoncé www.people.com.cn, citant le directeur du site Ji Guilin.

D'après M. Ji, le nombre de connections au site pour les trois premiers mois a atteint le chiffre de 1,25 milliards, Beijing, les provinces du Guangdong et du Jiangsu comptant pour 40% du volume total.

A l'étranger, ce sont les internautes des Etats-Unis, de l'Australie, de Singapour et du Japon qui ont le plus visité la version en langue chinoise du site, alors que pour la version en langue anglaise, ce sont les internautes des Etats-Unis, de l'Australie et du Royaume-Uni. En temps ordinaire, d'après le communiqué de www.people.com.cn, trois secondes suffisent pour ouvrir une page du site, cinq secondes si l'on se connecte depuis l'étranger.

"Pour le premier jour, la fréquentation a atteint 70 millions, et est montée à 130 millions le lendemain. 2,3 millions d'attaques par des pirates informatiques ont été comptabilisées lors du premier mois de l'ouverture du site, en particulier lors de la première semaine. Et dès qu'il y avait un évènement, les attaques augmentaient. Mais aucune n'a réussi", a précisé M. Ji.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : La superficie de couverture forestière atteint les 195 millions d'hectares
Hausse des IDE en Chine en octobre
Les matchs de barrage de la Coupe du monde de football sont devenus des luttes politiques
Il sera possible que la Chine remplace l'Europe pour devenir le plus important partenaire de coopération de l'Afrique
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
La Chine ne deviendrait pas un «leader» mondial
Présence de la Chine en Afrique : inquiétude pour l'Occident et espérance pour les pays africains