Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 17.08.2012 16h42
Les forêts vierges chinoises doivent être protégées des effets néfastes de l'exploitation minière

Tout en encourageant le développement de l'industrie minière dans le Grand Khingan, la plus grande forêt vierge du pays, les autorités locales promettent qu'elles feront de leur mieux pour minimiser les dommages environnementaux.

Zhou Yaming, directeur adjoint du Département des Terres et des Ressources de la province du Heilongjiang, a déclaré que d'ici fin 2016, des minéraux, y compris 1 million de tonnes de cuivre et 150 tonnes d'or, seront ajoutés au total des réserves exploitables de la région.

"Toute l'exploitation minière doit répondre aux normes de protection de l'environnement, car une forêt vierge est un écosystème fragile», a déclaré Chen xingshi, ingénieur en chef adjoint du Bureau de la géologie et d'exploration des ressources minérales de la province du Heilongjiang.

Les normes environnementales ont été lancées par le ministère chinois des Terres et des Ressources en 2010, en demandant que toutes les mines répondent aux exigences avant 2020.

Ces exigences comprennent que plus de 90% des eaux usées provenant d'une mine respectueuse de l'environnement doivent être recyclées et plus de 80% de la zone d'exploitation minière devrait être couvert par des arbres.

Et l'ingénieur d'ajouter : En plus des seuils stricts, les nouvelles mines dans les forêts ne seront pas creusées avec une vaste fosse ouverte, mais dans une petite fosse profonde pour réduire l'impact sur l'environnement.

Il a aussi indiqué qu'une partie des bénéfices de l'industrie minière seront utilisés pour la protection de l'environnement.

Une étude géologique précise sera terminée, pour repérer les ceintures minérales potentielles dans le Grand Khingan avant 2015, selon Zhou.

C'est une situation gagnant-gagnant qui stimulera l'économie locale et compensera l'environnement, a-t-il ajouté.

"Le Grand Khingan renferme deux sortes de trésors – des forêts strictement protégées et des minéraux. Si nous ne développons pas l'industrie minière, l'économie locale ne pourra pas se développer rapidement», a déclaré Zhang Hongwei, responsable des études de l'Institut géologique n°6 en Mongolie intérieure, soulignant que la protection de l'environnement devraient être pris en considération.

Mais les habitants ont des opinions différentes.

Un garde anonyme qui protége les forêts du Grand Khingan depuis deux décennies a reconnu que le secteur minier était un désastre pour les forêts et était "comme une cicatrice sur le corps humain".

"Cela va polluer l'eau, l'air et le sol", a-t-il ajouté.

Chen xingshi a également des inquiétudes concernant la pollution, parce que le traitement des minerais déverse de l'eau polluée et des solides, qui peuvent être minimisés grâce à la technologie de pointe, mais à un coût élevé.

Mais, Li Xiuyun 40 ans, travaillant à la Mohe Forest Farm, pense que par rapport à la pollution limitée, l'augmentation des revenus venant de l'industrie minière est la chose la plus importante, parce que sa fille de 19 ans va entrer à l'université de Shanghai en Septembre et que les frais de scolarité sont élevés, environ 12.000 yuans (1.900 dollars) par semestre, ce qui est un lourd fardeau pour la famille.

"Mon mari et moi gagnons environ 800 yuans chaque mois et nous devons emprunter de l'argent auprès des parents pour les frais de scolarité de notre fille», a confié Mme Li, ajoutant que beaucoup de ses collègues n'arrivaient pas à joindre les deux bouts en travaillant dans des fermes forestières.

Selon le bureau des statistiques du Grand Khingan, le revenu moyen par habitant dans la zone en 2011 était 12 480 yuans, inférieur à 60% de la moyenne nationale.

La zone s'étend environ à 1200 km du nord au sud, pour 100 km à 300 km de large et est couverte de forêts denses qui sont répertoriées dans les domaines minières clés par le ministère des Terres et des Ressources.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale