Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 18.04.2012 16h43
Apple accepte de participer a un audit sur la pollution en Chine

Apple Inc a convenu d'un audit conjoint sur la pollution dans l'une des usines de ses fournisseurs en Chine, un geste considéré par les militants écologistes comme une percée récompensant leurs efforts visant à convaincre Apple de prendre en compte les problèmes environnementaux.

Un fabricant de cartes d'Apple de circuits imprimés sera inspecté dans les prochaines semaines. Une vérification qui sera suivie conjointement par Apple et l'Institut chinois des Affaires publiques et environnementales (IPE), une organisation non-gouvernementale qui a mis en place une base de données de 97.000 cas de violation de l'environnement glanées à partir des données officielles.

Apple a eu de longs entretiens avec l'IPE au cour de ces derniers mois, et le mois dernier la firme de Cupertino a exprimé son soutien à un rapport publié par la Fair Labor Association, qui a suggéré d'améliorer les conditions de travail dans les trois usines Foxconn sur le continent chinois.

En 2010, une coalition environnementale menée par l'IPE a produit un rapport concernant les problèmes de pollution et de santé causés par les déchets dangereux des fournisseurs en Chine. Apple a été la seule des 29 entreprises qui n'a pas répondu à ce rapport.

Le directeur d'IPE, Ma Jun, a déclaré qu'Apple a eu un changement de cœur, deux semaines après le deuxième rapport de l'organisation publié en septembre 2011, qui mentionnait que la pollution devenenait un problème croissant dans la chaîne d'approvisionnement d'Apple. Les pourparlers entre l'IPE et Apple ont ensuite commencé à Beijing.

Apple avait déjà insisté sur le fait que des informations détaillées sur ses fournisseurs et ses propres audits devaient restées confidentielles.

"Mais maintenant, il faut vérifier ces informations. Nous continuons de leur faire comprendre qu'ils ne peuvent pas simplement dire que tout est fait", a souligné Ma Jun. "Nous avons besoin de preuves."

Apple a rencontré la coalition dirigée par l'IPE en novembre dernier et a annoncé qu'une société professionnelle extérieure avait été chargée d'effectuer la surveillance en ce qui concerne les pratiques environnementales.

L'IPE espère que cet audit conjoint pourra servir de projet pilote qui sera ensuite étendu à treize autres usines où Apple a mené ses propres audits sur l'environnement.

Un porte-parole d'Apple a refusé pour le moment de commenter cette affaire.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes