Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 03.03.2012 12h48
Deux tiers des villes chinoises ne peuvent pas répondre aux nouvelles normes de qualité de l'air : vice-ministre

Wu Xiaoqing, vice-ministre de la Protection de l'environnement, a indiqué vendredi que deux tiers des villes chinoises ne pouvaient pas répondre aux nouvelles normes de qualité de l'air, ajoutant que le contrôle de la pollution de l'air serait "une tâche ardue pour le pays".

M.Wu a fait ces remarques après que le Conseil des Affaires d'État, gouvernement central chinois, eut approuvé la révision des normes de qualité de l'air qui comportent un indice pour les particules PM2,5 (particules fines d'un diamètre égal ou inférieur à 2,5 microns) . Les particules fines sont considérées comme plus dangereuses pour la santé que les particules larges.

Les nouvelles normes, qui comprennent les indicateurs de concentration des PM2,5 et d'ozone (O3) sur une période de huit heures, seront mises en oeuvre au cours des trois prochaines années. L'indice PM10 était auparavant utilisé avant d'être remplacé par l'indice PM2,5.



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 2 mars
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles
Se battre pour ses droits fait partie de la vie des affaires
Les déboires de DSK auront-ils une fin ?