Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 29.02.2012 09h02
Le traitement des déchets va coûter plus cher à Beijing

Le Gouvernement de la ville de Beijing va, aux termes d'un nouveau règlement, facturer séparément l'élimination des déchets de cuisine et autres déchets venant de bâtiments non résidentiels à compter de la fin de cette année, au moment où il fait face à une crise des déchets.

Le but de cette nouvelle décision est d'encourager les gens à trier leurs déchets et à ouvrir la voie à un traitement plus efficace des ordures, selon les responsables et les experts.

En vertu de la nouvelle réglementation, qui doit entrer en vigueur jeudi, les bâtiments non résidentiels, y compris les entreprises, les immeubles de bureaux, les restaurants et les universités, paieront 25 Yuans (4 Dollars US) pour chaque tonne de déchets de cuisine éliminés et 90 Yuans par tonne pour les autres types de déchets.

À l'heure actuelle, ces bâtiments ne payent que 25 Yuans par tonne quel que soit le type de déchets.
Ces frais augmenteront lors des prochaines années. En 2014, l'élimination des déchets de cuisine coûtera 90 Yuans par tonne, et les autres types de déchets coûteront deux fois plus.

Lu Jiangtao, un responsable municipal en charge de l'élimination des déchets, a déclaré que cette mesure visait à encourager le public à « développer une prise de conscience de l'importance du tri des déchets et à réduire la quantité de déchets dès le tout début ».

Les frais perçus seront principalement utilisés pour la collecte et le transport des ordures ménagères, a déclaré M. Lu.

Selon les experts, la ville ayant des projets de construction d'installations d'incinération d'ordures pour réduire la demande en sites d'enfouissement, la séparation des déchets alimentaires des autres déchets est importante, car il est difficile pour les installations de traitement des déchets de traiter des déchets mélangés.

En outre, ont-ils ajouté, les déchets alimentaires peuvent être recyclés pour produire des engrais.
La nouvelle réglementation est susceptible de concerner la plupart des restaurants.

Les restaurants qui ne trieront pas leurs déchets, et ceux qui recourront à des entreprises non qualifiées pour se débarrasser de leur déchets alimentaires, seront passibles d'une amende de 5 000 à 50 000 Yuans et de la suspension de leurs activités.

« Beaucoup de restaurants mélangent encore les déchets de cuisine et d'autres déchets ensemble, aussi est-il nécessaire d'adopter une telle réglementation », a déclaré Chen Liwen, chercheur chez Green Beagle, une organisation non gouvernementale de protection de l'environnement située dans la capitale.
M. Chen a étudié la façon dont les restaurants de la ville gèrent leurs déchets de cuisine.

Gao Xueying, Directeur du marketing chez Riverside Pékin and co Courtyard, qui possède des chaînes de restaurants à Beijing et Shanghai, a déclaré que la redevance actuelle d'élimination des déchets est si basse que c'est à peine si la société prête attention aux frais d'élimination des déchets de cuisine.

« Nous n'avons pas recueilli de données concernant la quantité de déchets produits chaque jour ou chaque mois. Mais, dans la mesure où la taxe va augmenter progressivement, nous pourrions prendre cela en considération dès à présent », a dit M. Gao.

Le Gouvernement a également pour ambition de réglementer la collecte et l'élimination des déchets alimentaires pour éviter que ceux-ci puissent être réutilisés illégalement.

Ceux qui se rendraient coupables de cette infraction pourraient faire face à des sanctions pénales, conformément à la réglementation.

Le volume des ordures ménagères de Beijing a augmenté à une moyenne annuelle de 8 % de 2004 à 2008, soit plus que la capacité de la ville à y faire face, selon le Gouvernement.

« L'élimination des déchets est ce qui coûte le plus cher, et le Gouvernement a payé pour cela », a déclaré M. Lu.

Le coût actuel de collecte et d'élimination des déchets est relativement bas dans la ville, et ceux qui produisent plus de déchets doivent payer plus cher, a-t-il dit.

La supervision du tri et du traitement des déchets est une autre difficulté pour le gouvernement, a-t-il ajouté.

La ville a également l'intention d'ajuster les frais d'élimination des déchets pour les zones résidentielles.
La taxe annuelle actuelle, qui est de 66 Yuans par foyer pour tous les types de déchets, édictée il y a déjà 13 ans, ne devrait pas modifiée cette année, selon le Gouvernement.

La ville de Beijing espère réduire le taux de croissance des ordures ménagères à 5 % d'ici la fin de l'année 2012 et arrêter cette croissance d'ici à 2015.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme