Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 27.02.2012 08h35
Naissance du premier groupe de réflexion chinois sur les énergies renouvelables

La Chine vient de créer son premier groupe de réflexion national sur les énergies renouvelables afin de mener des recherches et d'élaborer des programmes et des politiques, dans le cadre des efforts que fait le pays pour faire face au changement climatique et aux émissions de carbone.

Le Centre National Chinois des Energies Renouvelables, lancé jeudi, sera également chargé de rédiger des normes industrielles et de mener à bien des programmes de coopération internationale.

Le centre a été créé par l'Administration Nationale de l'Energie, avec le soutien de la Commission Nationale du Développement et de la Réforme.

Le centre s'appuie également sur la récente coopération avec le Danemark, qui a établi un programme de développement des énergies renouvelables en 2009. Ce pays Scandinave a fourni un soutien financier et technologique au centre.

« En Chine, l'élaboration des politiques et des stratégies pour les énergies renouvelables est une tâche complexe parce que les responsables du Gouvernement doivent évaluer tous les aspects afin de s'assurer qu'elle seront bénéfiques pour le pays tout entier », a déclaré Wang Zhongying, Directeur du centre.

« Cela ne veut pas dire que notre Gouvernement n'a pas le courage d'élaborer ces politiques. Au contraire, un groupe de réflexion puissant peut fournir de solides résultats de recherche pour aider les décideurs », a déclaré M. Wang, qui est aussi le Directeur adjoint de l'Institut de Recherche sur les Energies, qui dépend de la CNDR.

En 2011, la capacité installée de production d'« énergies propres » - c'est-à-dire les énergies hydraulique, nucléaire, éolienne, solaire et la biomasse - a représenté 27,5 % du total de la capacité de production d'électricité installée de la Chine, en hausse de 0,9 point de pourcentage d'une année sur l'autre, a dit Sun Yucai, Vice-président Conseil Chinois de l'Electricité.

M. Sun a fait ces commentaires lors de l'Exposition sur l'Energie et les Energies Propres de Chine 2012, jeudi dernier à Beijing.

Cette augmentation très réduite montre que les progrès réalisés jusqu'ici dans le développement des énergies renouvelables lors du 12e quinquennal plan (2011-15) sont lents.

La capacité de production hydroélectrique a atteint 230 millions de kilowatts, soit 21,8 % du total.

Pour le nucléaire, le chiffre s'est monté à 12,57 millions de kW (1,2 %), tandis que pour l'énergie éolienne, il a été de 45 millions de kW (4,3 %), selon M. Sun.

« Nous devons mettre en place un système de politiques et de gestion en mesure de mieux servir l'industrie », a déclaré Liu Qi, chef adjoint de l'ANE.

« L'expérience réussie de l'Union européenne et des États-Unis prouve que mettre en place une organisation nationale pour mener des recherches et gérer l'industrie est nécessaire et bénéfique pour son développement à long terme ». Le nouveau centre dispose d'un comité de pilotage, d'un comité de gestion composé de représentants du Gouvernement et d’un comité de consultants comprenant des scientifiques, des experts et des analystes chinois, danois, américains et espagnols spécialisés dans les énergies éolienne, solaire et de la biomasse.

Le centre se concentrera sur quatre aspects majeurs des énergies renouvelables : l'estimation du potentiel de l'énergie éolienne offshore, de l'énergie de la biomasse, de l'énergie solaire et de l'intégration des énergies renouvelables au réseau.

Les universités, les entreprises et les gouvernements locaux pourront aussi demander des conseils au centre pour des programmes d'énergies renouvelables, selon Gao Hu, Directeur adjoint du centre.
La Chine a signé des accords avec le Danemark concernant le nouveau centre, et elle poursuivra également sa coopération avec le National Renewable Energy Laboratory américain et des agences de l'énergie en Espagne.

Friis Arnen Petersen, Ambassadeur du Danemark en Chine, a déclaré que l'ouverture du centre est une percée sur la route de la Chine vers la croissance verte.

Le Danemark a également fait don de 100 millions de Couronnes (17,9 millions de Dollars US) pour apporter un soutien aux travaux bilatéraux sur les énergies renouvelables, a déclaré Sun Yuanjiang, Directeur adjoint du Département International du Ministère chinois du Commerce.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 24 février
Nouvelles principales du 24 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?