Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 09.01.2012 13h22
Beijing pubie les données sur le PM 2,5

Le Bureau de la protection environnementale de Beijing a publié des données de surveillance sur les particules de moins de 2,5 micromètres, ou PM 2,5. Ces particules sont les plus petites et les plus dangereuses particules polluantes présentes dans l'atmosphère

Selon des recherches effectuées par les autorités de Beijing, 60% du PM 2,5 provient du charbon, des émissions de véhicules et de la production industrielle. 23% provient de la poussière, alors que 17% provient de l'utilisation de solvants. Le PM 2,5 à Beijing a connu une réduction progressive au cours des dix dernières années. Son intensité annuelle était de 100 à 110 microgrammes par mètre cube en 2000. Le chiffre s’est réduit en 2005 pour se situer entre 80 et 90 microgrammes par mètre cube, et entre 70 et 80 microgrammes par mètre cube l'an dernier. Mais les autorités locales ont cependant admis que l'intensité annuelle de PM 2,5 représentait le double du niveau maximum établi par l'Organisation mondiale de la Santé.

Sources de PM 2.5

60% : charbon, émissions de véhicules et production industrielle

23% : poussières

17% : utilisation de solvants

Intensité annuelle de PM 2.5

2000 : 100-110µg/m3

2005 : 80-90µg/m3

2010 : 70-80µg/m3

Source : Bureau de la protection environnementale de Beijing

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et l'Ouzbékistan veulent renforcer leurs relations bilatérales
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?