Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 28.11.2011 14h10
La brume de poussière va devenir le premier facteur du cancer du poumon en Chine

Depuis octobre cette année, la brume de poussière a successivement frappé les régions de Beijing et de Nanjing, causant une forte augmentation des maladies respiratoires.

Selon l'expert en chef du bureau de météorologie du Guangdong, Wu Dui, qui a fait des recherches sur l'influence de la brume de poussière sur la santé de l'homme, la brume de poussière pourrait remplacer la cigarette pour devenir le premier facteur du cancer du poumon.

Les poussières peuvent entrer directement dans le poumon de l'homme, puis dans la circulation sanguine. Elles causent non seulement des maladies respiratoires, mais aussi des maladies cardio-vasculaires et cérébro-vasculaires.

Ces derniers mois, la brume de poussière a frappé les régions autour de la mer de Bohai, le delta du fleuve Yangtsé et le delta de la Rivière des Perles. La circulation dans les régions plus industrialisées a aggravé la pollution de l'air.

La gestion de la brume de poussière est un processus complexe et à long terme. Les pays occidentaux ont eu besoin de 50 ans pour résoudre ce problème, mais si nous prenons des mesures efficaces, il faudra encore une vingtaine ou une trentaine d'années, a indique M. Wu.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Liu Yunshan s'engage à développer la coopération amicale avec le Parti communiste français
Nouvelles principales du 8 décembre
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan