Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 09.11.2011 16h00
Presque 70% des personnes doutent des résultats du contrôle de la qualité de l'air

Ces derniers jours, le brouillard épais mêlé de smog qui a couvert de nombreuses villes chinoises a touché le coeur du public, qui s'interroge sur les standards du contrôle de la qualité de l'air, notamment sur la pollution en Chine. Selon un sondage effectué par le « China Youth Daily » qui a recueilli les opinions de 1 604 personnes, 79,2% ont pensé au mot "grave" à propos du brouillard.

Face à la qualité de l'air, 72.7% de personnes interrogées l'ont estimée "mauvaise", tandis que 15,6% ont dit "bonne", et 11,7% n'étaient pas sûres.

Selon des données publiées le 31 octobre par le Bureau municipal de la protection de l'environnement de Beijing (BMPEB), la ville a connu 19 jours avec une qualité d'air est au-dessus du niveau II (ce qui indique une bonne qualité de l'air), soit 6 jours de moins que la même période de l'année dernière. Bien que la différence ne soit pas remarquable, les habitants sont profondément impressionnés, particulièrement en cas de brume, certains ont mal à la gorge et aux poumons et mettent en doute les statistiques lancés par le BMPEB.

Le sondage indique aussi que 69.8% des personnes trouvent entre les statistiques et leurs sensations « ne correspondent pas ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 novembre
Les dirigeants chinois votent à l'élection législative locale
Réduit à la dernière extrémité, la clique du dalai lama incite à la « suicide par le feu »
La croissance stable de l'économie chinoise constitue un événement de portée mondiale
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?