Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 27.10.2011 14h07
Les Taoïstes revendiquent leur rôle naturel envers l'écologie

« Le Taoïsme est l'autre croyance que je choisirais si je n'étais pas chrétien », dit Martin Palmer, dont l'amour pour la deité, les temples, la paix et les montagnes sacrées du Taoïsme remonte déjà à des années.

M. Palmer, Secrétaire général itinérant de l'Alliance des Religions et de la Conversation, a commencé à travailler il y a seize ans avec l'Association Taoïste Chinoise (ATC), en commençant par la protection de l'écologie des montagnes sacrées.

La réussite d'un programme pilote mené sur le Mont Huashan, dans la Province du Shaanxi, dans le Nord-Ouest de la Chine, a fini par convaincre le Gouvernement provincial, qui a donné aux Taoïstes l'autorité pour gérer la montagne, avec 10% des revenus de la vente de billets d'accès au site touristique accordés à titre de soutien financier.

M. Palmer dit que les Taoïstes assument leur rôle naturel de gardiens de l'équilibre écologique, et qu'ils ne cherchent pas à en devenir les maîtres ou les contrôleurs, mais tout simplement à en faire partie.

En 2010, l'ATC a banni l'utilisation des animaux menacés, comme les rhinocéros et les tigres, dans la médecine traditionnelle chinoise.

Une autre idée qui a fait son chemin est celle du Mouvement des Trois Baguettes, qui encourage l'offrande de trois baguettes d'encens seulement, afin de réduire la pollution causée sur les sites taoïstes quand de l'encens, des cierges, du papier et des pétards sont brûlés sur les sites Taoïstes, a ajouté M. Palmer.

De nombreux temples Bouddhistes, comme le Temple des Lamas à Beijing, ont suivi le mouvement.

Le message est simple : trois baguettes suffisent –une pour le ciel, une pour la terre, et une pour vous-même- et il contraste avec le consumérisme et l'avidité que l'on constate dans les temples, où les gens offrent des grandes quantités de baguettes d'encens aux dieux, espérant obtenir une oreille plus ouverte à leurs prières, a dit M. Palmer.

Victoria Finley, épouse et partenaire de Martin Palmer en activisme environnemental, se souvient d'un moine de la Province du Guangdong, dans le Sud du pays, qui avait dit lors d'une conférence en 2008 qu'il avait remarqué un jour que les oiseaux revenaient, résultat du Mouvement des Trois Baguettes.

« Le rideau de fumée autour des temples a disparu. Et nous voulons vraiment que plus d'oiseaux reviennent », a dit Mme Finlay.

La Chine a atteint une prospérité économique que peu auraient imaginé il y a seulement vingt ans, mais M. Palmer se demande si le pays fait toujours preuve de compassion et de compréhension sur la manière de maintenir un équilibre entre les besoins humains et le reste de l'univers.

Selon lui, la sagesse Taoïste a beaucoup à offrir, non seulement sur des sujets concernant la durabilité, mais aussi sur la manière de faire que les gens restent aussi compatissants que compétitifs.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois souligne le contrôle de l'inflation
Nouvelles principales du 26 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne