Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 31.08.2011 16h04
Fuite de pétrole en mer de Bohai : la date limite pour le nettoyage approche

Revenons maintenant sur la fuite de pétrole dans la baie de Bohai, en Chine. Il ne reste qu'une journée avant la date limite du 31 août pour le nettoyage, date fixée par l'Administration Océanique d'Etat de Chine. La société ConocoPhillips est donc sous pression, d'autant que les dernières informations indiquent que le travail de nettoyage est loin d'être achevé.

Les excuses de ConocoPhillips ne sont arrivées que 2 mois et demi après que la fuite initiale a été découverte. Mais la compagnie s'est voulue catégorique quant à l'efficacité de ses efforts de nettoyage.

George Storaker

Président de ConocoPhillips China

"Cette source de l'incident inital a été scellée de manière permanente. Et nous travaillons avec les autorités concernées et notre co-venture Sinoc à sceller de manière permanente ces petits sites."

Au lendemain de la conférence de presse, de nouvelles fuites ont été rapportées près de la plate-forme C. Jusqu'à maintenant, un total de 16 sources de fuite ont été découvertes près de la plate-forme.

La compagnie a affirmé dans un communiqué ce lundi que 12 des 16 fuites additionnelles avaient disparu. Et que 99% de la boue à base de pétrole entourant la plate-forme C avait été nettoyée.

ConocoPhillips a voulu à nouveau rassurer le public en indiquant que le travail de nettoyage serait terminé avant la date limite du 31 août. Mais une enquête d'un journaliste de CCTV laisse penser que cela ne sera pas le cas.

L'Administration d'Etat Océanique n'a pas encore confirmé si la plate-forme C avait déjà été scellée de manière permanente.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Libye : la Chine proclame son soutien aux Nations-Unies
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon