Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 13.06.2011 13h29
Les changements climatiques? La faute à Mère Nature, pas aux hommes

Sécheresse, inondations, grands froids, depuis un certain temps, les calamités naturelles semblent se multiplier. Serait-ce la faute du changement climatique ou de la pollution humaine? Il n'en est rien clament les experts, c'est juste la faute à pas de chance.

Les experts chinois ont déterminé que les changements climatiques n'ont rien à voir avec la pollution ou toute autre intervention humaine. C'est tout simplement qu'il y a davantage de stations de surveillance météorologique.

Shu Qingpeng, vice-directeur

Quartiers généraux de contrôle des inondations et des sécheresses de Chine

"On communique plus. Les gens savent plus de choses, et ils ont l'impression qu'il y a plus de catastrophes naturelles qu'avant. Fadaises. Le nombre de stations de surveillance est passé de 3 mille dans les années 90 à plus de 30 mille aujourd'hui. On enregistre davantage de données. On recense plus de catastrophes qu'avant, mais ça ne veut pas dire qu'il y en a plus."

Cet expert explique pourquoi de grands changements climatiques se produisent actuellement.

Lin Jian, Bureau météorologique de Chine

"La raison pour laquelle il y a beaucoup de changements climatiques dans le sud de la Chine cette année, c'est qu'il y a un important transfert de pouvoir d'un front froid vers un front chaud. Il y a une semaine, le pouvoir du chaud était faible dans le sud-ouest. Des fronts chauds et secs du nord étaient forts et dominaient dans le sud de la Chine. Samedi dernier, le pouvoir de l'air chaud s'est soudainement transformé en pluies fortes."

Bref, c'est Dame Nature qui est responsable des grands changements climatiques. Les hommes n'ont rien à voir là-dedans.

Shu Qingpeng, vice-directeur

Quartiers généraux de contôle des inondations et des sécheresses de Chine

"La Chine a un climat pluvieux. Le climat est déterminé par le pouvoir des fronts froids et de l’air chaud. On n'y peut rien, hé!"

Voilà, le changement climatique est donc une question toute simple de pouvoirs de fronts chauds et d'air froid. Rien à voir avec l'intervention humaine.

Source: CCTV

Commentaire
Ceci est d"autant plus pertinent que la température moyenne annuelle globale est stab...
Eh ben, voilà une sacré réduction de la complexité niveau discussion du café du commerce. ...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
Les présidents chinois et kazakh s'entretiennent du partenariat stratégique bilatéral
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?