Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 23.05.2011 08h41
Tricoter à l'énergie éolienne, un pari fou

La designer néerlandaise Merel Karhof a apporté dans sa ville d'adoption, Londres, des idées inspirées par le vent et par son pays d'origine. Avec des moulins à vent à l'esprit, elle a créé un travail artisanal à domicile dans son studio de l'Est de Londres.

Combien d'écharpes peut-on tricoter ? La réponse est dans le souffle du vent.

Au sommet d'un bâtiment de Londres, les pales de ce moulin à vent tournent pour faire fonctionner une machine à tricoter.

En bas, une écharpe est en train d'être tricotée sans l'aide d'une main humaine.

Voici le studio de la créatrice, Merel Karhof. Sous le grondement de l'arche ferroviaire, elle travaille dur.

Elle est venue à Londres pour étudier au Royal College of Arts. Et elle a été immédiatement frappée par la quantité de vent dans la ville. Cela est devenu la principale source d'inspiration de ses premières créations.

Merel Karhof

Créatrice

"Je suis arrivée ici et j'ai été intriguée par la quantité de vent dans le coin. Dans le métro il y a beaucoup de vent, dans la rue il y a beaucoup de vent."

Le travail artisanal à domicile de Merel n'est pour l'instant qu'à petite échelle.

Même lors d'une journée venteuse, il faut plusieurs heures pour finir une écharpe.

Mais l'ambitieuse créatrice peut prévoir un temps dans l'avenir où des milliers de mètres d'écharpes tricotées seront produits dans de grandes fermes éoliennes.

Merel Karhof

Créatrice

"Pour l'instant j'ai deux prototypes. Mais je voudrais vraiment, dans l'avenir, et j'ai reçu des marques d'intérêts de différents endroits du monde - faire une grande ferme éolienne, une ferme à tricoter."

Outre son grand projet d'étendre son usine éolienne à tricoter à une échelle industrielle, Karhof travaille sur d'autres projets inspirés par les moulins à vent : par exemple ces trous de boutons en argent pour hommes.

Mais la créatrice a admis que les machines à tricoter étaient sa priorité, un projet qu'elle considère autant comme une performance artistique que comme de l'artisanat.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine/Pakistan : réception pour marquer le 60e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques
Le vice-président chinois rencontre le président du Conseil européen
L'informatique en nuage en Chine
La gravité de la conduite en état d'ivresse ne s'évalue que par le sang
La mauvaise qualité des championnats chinois, un handicap pour l'industrie du sport
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme