Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 09.05.2011 08h35
Chine : préparations contre les catastrophes naturelles graves anticipées cette année

Le ministère des Affaires civiles a demandé aux agences locales de se préparer à de graves catastrophes naturelles anticipées cette année, et de préparer des plans de réponse d'urgence.

Les branches locales du ministère doivent compléter leur plan de lutte contre les catastrophes, créer un système de support technique en accord avec les conditions locales, reconstituer leurs stocks d'équipements de secours, précise une circulaire publiée sur le site Internet du ministère.

Le ministère a également demandé à ses branches locales de former des secouristes professionnels, de renforcer la construction d'abris d'urgence en utilisant les lieux publics tels que les parcs, places, stades, écoles, maisons de retraite et bureaux ruraux.

Les gouvernements locaux doivent se coordonner avec d'autres départements pour évacuer les sinistrés vers les lieux sûrs et garantir la nourriture, l'eau potable, les vêtements, les abris, les soins médicaux et l'éducation des personnes affectées.

D'après la circulaire, des inondations et des glissements de terrain risqueront de se produire pendant la saison humide, car plus de fortes précipitations sont attendues, selon les prévisions météorologiques, dans les bassins fluviaux et les régions du sud-ouest cette année.

Dans le même temps, la côte sud-est pourrait subir plus de typhons, plus puissants, cet été. Et ce, plus tôt et plus longtemps que les années précédentes, a-t-on appris du ministère.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Où en est la situation de la sécurité alimentaire en Chine ?
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?