Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 18.04.2011 08h07
Arrivée dans la partie continentale des cerfs tachetés et des chèvres offerts par Taiwan

Un avion spécialement affrété, transportant un couple de cerfs tachetés et deux chèvres offerts par Taiwan à la partie continentale de Chine, a atterri samedi à l'aéroport de Weihai, dans la province orientale du Shandong.

Le Boeing 737 a atterri à l'aéroport samedi à 12H35, après deux heures et demie de trajet depuis l'Aéroport international de Taoyuan à Taiwan.

L'avion transportait également plus de 480 kg de nourritures pour les animaux.

Ces animaux seront ensuite envoyés au Parc national forestier de Liugongdao où une cérémonie sera organisée à 15H30.

Situé dans la baie de Weihai, à la pointe orientale de la péninsule du Shandong, le parc de Liugongdao couvre une superficie de 3,15 km² et se situe à 3,89 km de la ville de Weihai.

Ce parc, créé en 1992, est connu pour ses paysages naturels et son taux de couverture forestière de 87%, ce qui en fait un habitat idéal pour les animaux.

Le deux cerfs Sika, une espèce en voie de disparition, ont été appelés Fan Xing et Dian Dian (les deux noms accolés ensemble signifient "les étoiles à pois" en chinois) alors que les deux chèvres ont été nommées Xiyangyang et Leyangyang (les deux noms signifient "heureux" en chinois).

La partie continentale de Chine avait offert deux pandas géants "Tuan Tuan" et "Yuan Yuan" ("réunion" en chinois) à Taiwan en décembre 2008.


[1] [2] [3]






Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Commémoration du premier anniversaire du séisme de Yushu
BRIC : la conférence annuelle du mécanisme de coopération des banques et le forum de la finance ont eu lieu à Sanya
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident