Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 12.04.2011 08h06
Des quantités inoffensives de particules radioactives persistent dans la plupart des régions de Chine

Des quantités inoffensives de particules radioactives rejetées par la centrale nucléaire endommagée au Japon pouvaient encore être détectées dimanche dans la plupart des régions de Chine, mais aucune mesure de protection n'est nécessaire, a annoncé le Comité national de la coordination d'urgence nucléaire de Chine.

Selon un bilan établi dimanche à 13h15, aucun changement n'a été observé dans les relevés établis par les postes de surveillance de la radiation à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon, et les niveaux de radioactivité dans les zones environnantes sont en baisse, indique un communiqué quotidien publié par le comité, citant un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Des niveaux extrêmement faibles d'iode -131 radioactif ont été détectés dans l'air au-dessus de la mer Jaune et de toutes les régions de niveau provincial, à l'exception du Yunnan.

Des traces d'isotope césium radioactif -137 et -134 ont été détectées dimanche dans l'air de 22 des 31 régions de niveau provincial de la partie continentale de Chine,

Du césium -137 et -134 a été détecté dimanche dans les municipalités de Beijing, Shanghai, Tianjin, Chongqing, dans les provinces du Hebei, Shanxi, Liaoning, Jilin, Jiangsu, Zhejiang, Anhui, Fujian, Shandong, Henan, Hunan, Hainan, Sichuan, Guizhou, Shaanxi, Gansu, ainsi que dans la région autonome Hui du Ningxia et la région autonome ouïgoure du Xinjiang.

Une quantité minimale d'iode-131 radioactif a été relevée dans des épinards à Beijing, au Jiangsu, Zhejiang et Shandong. L'isotope radioactif a également été détécté dans la salade et le chou chinois au Guangdong

Ces faibles niveaux ne menacent pas la santé publique ni l'environnement. Il n'est pas nécessaire de prendre des mesures de protection.

Ces conclusions sont basées sur les résultats de surveillance et les analyses du Centre météorologique régional affilié à l'Organisation météorologique mondiale, à l'Agence internationale de l'énergie atomique, à l'Administration d'Etat de l'Océan, au ministère de la Protection de l'environnement et au ministère de la Santé.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine lance son 8e satellite pour son réseau de navigation international
La Chine s'engage à garantir la transparence des informations lors des urgences environnementales
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye