Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 08.04.2011 10h45
Nucléaire : le site nucléaire chinois de Daya Bay couvert de prix

A l'occasion d'un concours de sécurité nucléaire organisé par l'entreprise française EDF, le site nucléaire chinois de la baie de Daya a glané 4 des 6 prix possibles. Il s'agit de la meilleure performance jamais réalisée par une entreprise chinoise. Et, en 13 éditions, c'est également la première fois qu'un site nucléaire remporte autant de récompenses à lui seul.

Les récompenses obtenues par la centrale nucléaire de Daya Bay se concentrent avant tout sur deux mots clefs: sécurité et efficacité. L'opérateur de la centrale est revenu sur son expérience et a remercié l'audience à 4 reprises.

Lu Changshen

Responsable

Opérateur du site nucléaire de Daya Bay

"Tout le monde a été surpris par les chiffres de la centrale, notamment en ce qui concerne les réparations et la maintenance. L'an passé, nous étions à 19,7 jours. La France possède de nombreux réacteurs, et son record est de 23. Par ailleurs, tous nos réacteurs fonctionnent sans interruption depuis 6 mois. En tout, cela représente 3 mille jours. Nos homologues ont vraiment été abassourdis par ces chiffres. Ca m'a rendu encore plus fier."

Le site nucléaire de Daya Bay a remporté le titre de la centrale la plus sûre. Elle est notamment réputée pour son système sophistiqué d'"arrêt automatique". Mais d'autres mesures contribuent au haut degré de sécurité de la centrale.

Lu Changshen

Responsable

Opérateur du site nucléaire de Daya Bay

"Le paramètre le plus gratifiant est celui des "facteurs actifs". On le mesure en divisant les heures durant lesquelles l'électricité est générée par les heures que compte l'année. Hormis les journées de maintenance, celles où souffle un typhon et les jours de vacances, nous opérons généralement à plein régime. Nous pouvons obtenir un ratio de 90%, ce qui est plutôt élevé."

Le site nucléaire de Daya Bay se distingue également des 63 autres réacteurs par le très faible niveau de radiations auquel sont soumis ses employés: 0,8 millisieverts, soit l'équivalent de l'exposition subie par un patient sur 400 passant une radiographie. Toutefois, le responsable du site a fait savoir que la centrale pouvait encore être améliorée, notamment dans les domaines du traitement des déchets nucléaires et de l'innovation.





Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine lance son 8e satellite pour son réseau de navigation international
La Chine s'engage à garantir la transparence des informations lors des urgences environnementales
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye
Comment la Chine peut-elle améliorer l'image de son industrie?