Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 02.03.2011 08h23
La situation s'améliore dans les régions touchées par la sécheresse en Chine

La situation dans les régions frappées par la sécheresse s'est améliorée en Chine depuis vendredi après que de la pluie et de la neige soient tombées, a déclaré lundi le Centre national de lutte contre les inondations et la sécheresse de Chine (SFDH).

Dimanche, la superficie totale des terres cultivées touchées par la sécheresse, dans huit provinces productrices de blé, était de 37,82 millions de mu (2,52 millions d'hectares), en baisse de 73,69 mu par rapport à il y a 20 jours, où la sécheresse était à son comble, a annoncé le centre dans un communiqué publié sur son site Internet.

Selon le communiqué, la plupart de ces régions ont reçu de la pluie ou de la neige à partir du 25 février.

Les huit provinces, dont le Shanxi, le Shaanxi, le Jiangsu, le Gansu, l'Anhui, et les trois autres provinces du Shandong, du Hebei et du Henan sont les plus affectées avec une superficie totale de terres cultivées frappées par la sécheresse s'élevant à plus de 24 millions de mu.

Depuis le début de ce mois-ci, les gouvernements locaux ont consacré leurs efforts à irriguer 117,5 millions de mu de culture, représentant plus de 40% du total dans les huit provinces, selon les mêmes ressources.

Depuis l'automne, les gouvernements locaux de ces régions ont mobilisé plus de 14 millions de personnes pour aider à irriguer les 190 millions de mu de terres cultivées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence