Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 25.02.2011 08h38
Grandes tendances de développement du secteur énergétique chinois
Pour 2011-2015, la Chine a dressé un plan de modification de sa structure de consommation énergétique, mais le défi est particulièrement de taille.

APRÈS avoir analysé la situation de la Chine et la tendance du développement socio-économique tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, M. Jiang Bing, directeur du Département du développement et de la planification à l'Administration nationale de l'énergie, estime que la Chine pourra, d'ici à cinq ans, contrôler sa consommation totale d'énergies primaires dans la fourchette des 4 à 4,2 milliards de tonnes d'équivalent charbon (tec).

En 2009, la Chine a consommé environ 3 milliards de tec. À partir de ce chiffre, publié par le Bureau national des statistiques, on peut déduire que le rythme annuel d'augmentation de la consommation d'énergie sera de 30 % durant les cinq prochaines années. Bien entendu, le chiffre de la consommation énergétique sera astronomique, mais vu que la Chine se trouve dans un processus accéléré d'industrialisation et d'urbanisation, atteindre l'objectif fixé exigera déjà des efforts considérables de sa part.

Le charbon, la source principale

Le charbon représente actuellement plus de 70 % de la structure énergétique de la Chine. Malgré la pollution engendrée par son utilisation, c'est à cause de sa pénurie en pétrole et en gaz naturel, que la Chine s'est vue obligée de se baser sur son abondance en ressources houillères pour élaborer son Projet de développement énergétique à moyen et à long terme 2004-2020.

Par un certain contrôle gouvernemental, l'Administration nationale de l'énergie souhaite réduire la dépendance envers le charbon, comme l'a expliqué son directeur adjoint, M. Wu Yin, lors d'un forum regroupant les entreprises chinoises du domaine des ressources énergétiques, à la fin octobre 2010. Avec le progrès enregistré ces dernières années dans le développement rapide des énergies éolienne, nucléaire et solaire, de même que dans l'utilisation des ressources énergétiques à faible émission de CO2, dont le gaz naturel, on peut déjà prévoir que, durant la période du XIIe Plan quinquennal (2011-2015), il y aura une réduction non négligeable de la part du charbon dans le pourcentage de l'énergie utilisée.

Selon M. Jiang Bing, les 70 % que représentait le charbon dans la consommation d'énergie primaire en 2009 seront probablement réduits à 63 % environ en 2015. Ce sera une réduction de la situation de forte consommation du charbon qui dure depuis des années, ajoute-t-il.

Si on calcule que la Chine aura besoin de 4,2 milliards de tec d'énergie primaire en 2015, comme le prévoit M. Jiang, le pays consommera alors 3,7 milliards de tonnes de charbon. Or, la Chine n'en a produit que 3,2 milliards de tonnes en 2010, et elle en a importé plus de 100 millions de tonnes. Cela veut dire que, d'ici à 2015, le pays affrontera un énorme défi s'il veut réaliser l'objectif d'en consommer 3,7 milliards de tonnes cette année-là.



[1] [2] [3] [4]

Source: La Chine au présent

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'«Année de la Jeunesse » Chine-UE s'est inaugurée à Beijing
Hu Jintao et Wen Jiabao ordonnent aux autorités concernées de faire tout leur possible pour assurer la sécurité des Chinois en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence