Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 11.02.2011 08h28
Chine : six milliards de yuans pour lutter contre la plus sérieuse sécheresse depuis 60 ans
Le département météorologique du district de Yichuan à Luoyang, dans la province du Henan, gère l'ensemencement de nuages avec des produits chimiques pour produire de la neige et remédier à la sécheresse hivernale le 10 février.

2,6 millions de personnes souffrent de la pénurie d'eau potable

Le gouvernement chinois va dépenser six milliards de yuans (667 millions d'euros) pour lutter contre la sécheresse qui tourmente l'immense territoire du nord de la Chine, et qui a provoqué une hausse record du cours du blé. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a lancé mardi une mise en garde contre l'impact de la sécheresse sur la prochaine récolte.

La situation n'avait pas connu une telle gravité depuis soixante ans, et a laissé plusieurs régions céréalières sans aucune précipitation significative pendant plus de trois mois.

Les autorités préparent l'adduction d'eau dans les régions touchées, la construction de puits d'urgence et d'installations d'irrigation, selon une déclaration faite lors d'une réunion des membres permanents du Conseil des Affaires d'État, présidée par le Premier ministre Wen Jiabao.

En dix mesures intégrées, le mouvement vise à stimuler la production du grain et à prévenir la sécheresse prolongée qui menace gravement les récoltes. Le gouvernement a également décidé de mieux rémunérer les cultivateurs pour compenser leurs pertes.

Le blé est cultivé principalement dans le nord de la Chine, tandis que le riz pousse généralement dans le sud du pays.

Le Conseil des Affaires d'État craint que la situation s'aggrave. Les précipitations restent bien inférieures au niveau normal et les rives essentielles sont à sec. Selon les données officielles, environ 2,57 millions de personnes et 2,79 millions de bestiaux souffrent d'un manque d'eau potable.

« La sécheresse continue peut présenter un problème très sérieux », a déclaré la FAO.

7,8 millions d'hectares dans huit grandes provinces céréalières qui produisent plus de 80 % de la récolte hivernale de blé sont affectés, notamment le Shandong, le Jiangsu, le Henan, le Hebei et le Shanxi. Ces régions représentent en moyenne 42,2 % des cultures de blé au niveau national.

D'après la FAO, la situation deviendra plus critique encore si la température chute encore en février et qu'une sécheresse printanière s'installe.

[1] [2]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : lancement de sites internet de dénonciation pour supprimer la corruption dans le système judiciaire
Chine : la banque centrale augmente les taux d'intérêt de 25 points de base
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce