Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 06.01.2011 16h34
Nucléaire : la Chine fait une percée

La China National Nuclear Cooperation a teminé 2010 en beauté, en réussissant à extraire de l'uranium et du plutonium de déchets nucléaires. Cette percée réalisée le 21 décembre va permettre à la Chine d'utiliser ses stocks d'uranium pendant plus de 3 mille ans. La durée de vie du combustible n'allait jusque-là que de 50 à 70 ans.

La nouvelle technologie rendra le combustible nucléaire 60 fois plus efficace. Avec l'actuelle technologie nucléaire, seuls 3 à 4% du combustible peut-être utilisé. Jusque-là considéré comme des "déchets", ce qui reste renferme toujours de quoi générer une énergie importante.

Wang Jian, ingénieur en chef

Projet de retraitement des déchets de la CNNC

"Nous devons retraiter les déchets durant la période de chauffe pour extraire la partie recyclable des matériaux brulés. La partie est nouvellement générée suite à un processus chimique. La prochaine étape est l'assemblage du combustible."

Plus facile à dire qu'à faire...La percée technologique est l'aboutissement de 24 ans de recherches.

Wang Jian, ingénieur en chef

Projet de retraitement des déchets de la CNNC

"Nous avons nous-mêmes conçu et construit cette installation. C'est original à 100%."

Jusqu'à présent, seuls la France, le Royaume-Uni, la Russie, le Japon et l'Inde maîtrisaient cette technologie. Mais chaque pays garde secret ces technologies. La manière la plus classique de stocker les tiges de combustibles utilisées était de les mettre dans un bassin rempli d'eau sous pression. Une technique qui implique le risque de catastrophe pour cause de fuite.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reçoit une invitation de l'Iran à visiter ses usines nucléaires
Le froid intense se poursuit au sud de Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse