Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 06.01.2011 08h44
L'administration des forêts publie un rapport

Le Centre d'information du Conseil des affaires d'Etat de Chine a tenu sa première conférence de presse de la nouvelle année. L'administrateur adjoint de l'Administration d'Etat des forêts, Zhu Lieke, a rendu publics les résultats du 4ème Programme national de contrôle de la désertification et de l'avancée des dunes.

Le rapport, rendu public mardi, couvre la situation actuelle en Chine et la dynamique de changements dans la désertification et l'avancée des dunes sur la période allant de 2005 à 2009. Le document souligne que la superficie désertique du pays s'étale sur 2 millions 620 mille kilomètres carrés, alors que les terres ensablées comptent pour un million 730 mille kilomètres carrés. Ces chiffres représentent respectivement 27% et 18% du territoire national.

Pour chaque année d'étude, la Chine a enregisté une baisse de la désertification d'environ 2 mille 500 kilomètres carrés et une réduction de l'ensablement de mille 700 kilomètres carrés. Cela montre que le pays est parvenu à une maîtrise initiale des deux phénomènes. Zhu a aussi mis le doigt sur d'autres problèmes. Il a indiqué que la désertification et l'avancée des dunes étaient une menace imposante pour la sécurité écologique et le developpement socio-économique durable. Il a ajouté que des essais devaient être faits pour mettre en application, de manière efficace, les mesures contre la désertification et l'avancée des dunes, pour améliorer l'environnement écologique dans les régions arides et stimuler le développement durable dans ces régions.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reçoit une invitation de l'Iran à visiter ses usines nucléaires
Le froid intense se poursuit au sud de Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse