100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 10.11.2010 16h36
AIE : la Chine deviendra le leader mondial des technologies à faible émission de carbone (INTERVIEW)

La Chine deviendra le leader mondial des technologies propres et d'énergies renouvelables, ce qui sera bénéfique au monde entier, a indiqué lundi l'économiste en chef de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol, dans une interview accordée à Xinhua.

D'ici 2035, "la Chine est en train de devenir le leader du marché en termes de technologies à faible émission de carbone", notamment en matière des énergies solaire, éolienne, nucléaire ainsi que les voiture hybride et électrique, a observé M. Birol, à la veille de la publication des Perspectives énergétiques mondiales 2010 à Londres.

A l'horizon de 2035, la Chine représentera plus de 20% de toutes les croissances de l'énergie solaire photovoltaïque, diposera d'une tierce de la capacité de production éolienne, et produira 20% des voitures électriques du monde, prévoient les Perspectives énergétiques mondiales 2010, ajoutant qu'une tierce des centrales nucléaires seront en Chine.

Ce rapport montre que "l'ère du pétrole bon marché est terminée ", car la demande mondiale de pétrole s'élevera de manière remarquable à 99 millions de barils par jour (mb/j) en 2035, a relevé M. Birol.

Selon le rapport, trois marchés enregistront la croissance la plus élevée de la demande pétrolière : 7 mb/j en Chine, 4,5 mb/j en Inde et 2,7 mb/j au Moyen-Orient.

La croissance rapide de la demande mondiale de pétrole poussera le prix du brut à dépasser 100 dollars le baril dès 2015, a prédit M. Birol.

Selon un rapport publié récemment par le Partenariat pour l'énergie renouvelable et l'efficacité énergétique (REEEP), une organisation internationale basée à Vienne, la Chine a réduit son intensité énergétique (consommation d'énergie par unité de PIB) de 15,6% entre 2005 et 2009, et est en bonne voie pour atteindre son objectif de 20% en 2010.

Les réalisations de la Chine ont fait baisser certains coûts de ces technologies, les rendant plus accessibles pour d'autres nations, a indqiué M. Birol. "Plus de personnes peuvent l'utiliser, ce qui est une bonne nouvelle tant pour l'environnement que pour la sécurité énergétique."

"Sa poussée pour augmenter la part des nouvelles technologies énergétiques à faible émission de carbone pourront jouer un rôle important dans la diminution de leurs coûts par un rythme plus rapide d'apprentissage de technologies et des économies d'envergure", précise l'AIE dans son rapport.

Fatih Birol, qui a fait l'éloge de l'investissement de la Chine dans les énergies renouvelables, a également appelé les pays qui compte une large population ou fait face à une forte croissance démographique à diversifier leurs ressources énergétiques, à réduire leur dépendance du charbon et de ralentir la hausse de la demande pétrolière.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine