100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 07.09.2010 13h23
Chine : établissement d'une base de données des espèces de plantes tolérantes au sel

La première base de données de Chine des espèces de plantes tolérantes au sel a été établie dans la province côtière du Shandong (est), a annoncé lundi Yang Hetong, chef de l'Institut de Biologie de l'Académie des Sciences du Shandong (IBASS).

La base de données, couvrant les informations sur les espèces tolérantes au sel publiées depuis 1953 par les instituts et les organisations du monde entier, pourra aider à transformer les marécages salés arides en zones vertes, a expliqué Yang Hetong.

Le projet, conjointement lancé par l'IBASS et l'Institut de recherche et de développement du sud de l'Australie, a débuté en 2008 et comprend déjà 100 000 espèces, a-t-il ajouté.

La base de donnée couvre des informations telles que les catégories, les caractéristiques et l'écologie des espèces, ainsi que leur tolérance au sel et leurs capacités d'adaptation aux terrains.

La traduction de cette base de données en chinois devait initialement être achevée en 2011, a indiqué Yang Hetong.

L'IBASS a introduit plus de 100 halophytes -des plantes tolérantes au sel- venues d'Australie et a collecté plus de 200 espèces en Chine pour promouvoir la culture sur les terrains salés, a-t-il précisé.

Ainsi, six espèces ont été répertoriées comme capables de s'adapter aux marécages salés à Dongying dans le Delta du fleuve Jaune, où plus de 443 000 hectares de terrain sont des marécages salés, a expliqué Wei Yanli, une chercheuse de l'IBASS.

Les espèces peuvent aussi avoir des usages commerciaux, en produisant des fruits pour des jus et des tiges pour des denrées alimentaires. Enfin, les halophytes peuvent absorber du sel du sol et améliorer la qualité de celui-ci selon la chercheuse.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : lancement réussi du satellite de communication "SinoSat-6"
La Chine et l'UE s'engagent à promouvoir les relations bilatérales
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?